Résultats financiers de deuxième trimestre chez Alphinat et Look


Jean-François Ferland - 28/04/2010

Les revenus trimestriels d’Alphinat ont presque doublé d’année en année. Look Communications, pour sa part, n’a que des pertes nettes à rapporter.

Bénéfice net chez Alphinat

Alphinat de Montréal, qui édite des logiciels d’automatisation des processus d’affaires, rapporte des revenus de 632 721 $ pour le deuxième trimestre de son année financière en cours, qui a pris fin le 28 février 2010. La majorité de ces revenus est attribuable à la vente de licences d’une solution au gouvernement de la France. Douze mois plus tôt, Alphinat avait produit des revenus de 345 967 $.

Alphinat rapporte un bénéfice net de 210 336 $, alors que le trimestre équivalent de l’année financière précédente s’était soldé par une perte nette de 51 915 $.

Pour les six premiers mois de son année financière, Alphinat rapporte des revenus de 966 891 $ et un bénéfice net de 274 365 $. Au terme du premier semestre de l’année financière précédente, Alphinat avait produit des revenus de 633 048 $ et une perte nette de 120 090 $.

Données de mi-parcours chez Look Communications

Look Communications, qui offrait jusqu’à récemment des services multimédias sans fil au Québec et en Ontario, rapporte une perte nette de 1,9 M$ pour le deuxième trimestre de son année financière en cours, qui a pris fin le 28 février dernier.

Look Communications ne rapporte aucun revenu pour ce trimestre, puisque l’entreprise a vendu la plupart de ses actifs au cours des derniers mois.

Pour le deuxième trimestre de l’année financière précédente, Look Communications avait rapporté des revenus de 3,3 M$ et une perte nette de 3,4 M$.

Pour les six mois complétés de l’année financière, Look Communications rapporte des revenus de 0,4 M$ et une perte nette de 4,9 M$. Pour le premier semestre de l’année financière précédente, les revenus totalisaient 6,9 M$ et la perte nette était de 1,6 M$.

Le déficit de Look Communications est établi à 10,8 M$, contre 53,1 M$ douze mois plus tôt. La vente d’actifs a permis de rembourser une bonne partie de ce déficit.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+