Résultats de Mediagrif influencés par ses acquisitions

D’anciennes acquisitions rapportent des revenus à Mediagrif, mais des conversions d’actifs lui coûte dans l’immédiat des bénéfices trimestriels.Logo de Technologies interactives Mediagrif

Technologies interactives Mediagrif, une entreprise de Longueuil qui exploite des réseaux d’affaires en ligne et qui propose aux entreprises des technologies de l’information qui sont conçues pour le commerce électronique, rapporte des revenus de 19,79 millions de dollars canadiens pour son premier trimestre 2018 qui sont supérieurs de 5,3 % aux revenus de 18,97 millions de dollars qui avaient été produits au premier trimestre de son exercice financier 2017.

Mediagrif explique la croissance de ses revenus par « la poursuite de la croissance organique des plateformes InterTrade et BidNet » ainsi que par « des revenus provenant de ASC ». Elle observe une diminution des revenus tirés de LesPAC et Jobboom.

De plus, l’entreprise mentionne que « l’introduction de la gratuité sur plusieurs types d’annonces offertes [par LesPac] aux consommateurs » a permis d’augmenter de 177 % le nombre d’annonces mises en ligne par des consommateurs. Elle considère cette gratuité comme une « initiative pour faire face aux environnements concurrentiels ».

Par contre, pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2017, Mediagrif comptabilise un bénéfice net de 2,4 millions de dollars qui est inférieur de 35,3 % au bénéfice net de 3,7 millions de dollars qui avait été comptabilisé pour le premier trimestre de l’année financière précédente.

Mediagrif rappelle avoir procédé durant ce trimestre à l’acquisition des actifs de l’entreprise Orckestra et avoir complété le processus en date du 23 juin 2017. Elle explique la baisse de son bénéfice net notamment par une « perte de change sur des actifs libellés en dollars américains ».

Lire aussi :

Mediagrif acquiert Orckestra

Plateformes et acquisitions rapportent à Mediagrif

Articles connexes

Financement de 30 M$ pour Amilia afin d’accélérer la transformation numérique du secteur récréatif

Amilia, une entreprise technologique montréalaise fondée en 2009 œuvrant dans le secteur du commerce électronique pour les activités récréatives, annonce un nouvel investissement de 30 millions de dollars du Fond de croissance des entreprises du Canada (FCEC), d'Exportation et développement du Canada (EDC) et d'Investissement Québec (IQ). 

Shopify fractionne son action ordinaire en 10 actions

Shopify a annoncé hier un fractionnement 10 pour 1 de ses actions de classe A et de classe B, sous réserve de l'approbation des actionnaires.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.

Une personne sur quatre dans le métavers au moins une heure par jour d’ici 2026

Gartner prédit que 25 % des gens passeront une heure par jour dans le métavers d’ici 2026 pour travailler, magasiner, étudier, socialiser ou se divertir.

Les diffuseurs en ligne visés par un projet de loi fédéral

Le gouvernement fédéral a déposé un projet de loi mis à jour par rapport à des travaux parlementaires de juin 2021 pour « obliger » les diffuseurs en ligne à « payer leur juste part » pour soutenir les créateurs et les producteurs d'ici.