Résultats à la baisse, démission du patron et réorganisation administrative chez Nortel


Jean-François Ferland - 10/08/2009

Les revenus de tous les secteurs d’activité sont à la baisse pour le deuxième trimestre financier de l’ancien fleuron canadien des télécoms. La perte avoisine les 300 M$. Le pdg Mike Zafirovski quitte ses fonctions. Des changements sont apportés aux structures d’administration et de gouvernance de l’entreprise.

Le fabricant d’équipement de réseautique et de télécommunications Nortel Networks rapporte des revenus de 1,97 G$ US pour le deuxième trimestre de son année financière 2009 qui s’est terminé le 30 juin dernier.

De ces revenus, 920 M$ US proviennent du secteur des réseaux de transport, 465 M$ US du secteur des solutions d’entreprise, 333 M$ US du secteur des réseaux Ethernet métropolitains et 199 M$ US de la coentreprise LG-Nortel. Les revenus totaux sont en recul de 25 % en comparaison avec les revenus de 2,6 G$ US du deuxième trimestre de l’année financière 2008.

La perte nette du trimestre est de 274 M$ US, alors que la perte nette du deuxième trimestre de l’année financière 2008 avait été de 113 M$ US. Au cours du trimestre, Nortel a consacré 130 M$ US aux dépenses qui sont liées à sa restructuration.

Pour le premier semestre, les revenus de 3,7 G$ US sont en recul de 31,1 % en comparaison avec les revenus de 5,8 G$ US des six premiers mois de l’année financière 2008.

De cette somme, 1,6 G$ US proviennent du secteur des réseaux de transport, 860 M$ US du secteur des solutions d’entreprise, 693 M$ US du secteur des réseaux Ethernet métropolitains et 387 M$ US de la coentreprise LG-Nortel.

La perte nette totalise 781 M$ US, contre une perte nette de 251 M$ US lors du premier semestre de l’année financière 2008.

Départ du grand patron

Au moment même de la diffusion des résultats financiers, le président et chef de la direction de Nortel Mike Zafirovski annonce son départ immédiat.

M. Zafirovski, qui a oeuvré pour les entreprises General Electric et Motorola, a été nommé à la tête de Nortel en novembre 2005. Il remplaçait alors Bill Owens, un ancien militaire qui avait lui-même été nommé chef de la direction de l’entreprise lorsque Frank Dunn a été congédié en 2004.

M. Zafirovski, dans le communiqué annonçant une importante réorganisation administrative, affirme que Nortel a atteint un « point naturel de transition ». Il fait état de la stabilisation de la situation financière de Nortel depuis qu’elle s’est placée sous la protection des tribunaux et des résultats financiers du deuxième trimestre qui sont meilleurs que ceux du trimestre précédent.

Lors du premier trimestre de l’année financière 2009, qui couvre les mois de janvier à mars, Nortel a rapporté des revenus de 1,7 G$ et une perte nette de 507 M$ US.

M. Zafirovski souligne également les démarches de vente d’actifs dans les domaines des solutions d’entreprises et de la réseautique sans fil qui ont été effectuées au cours des derniers mois. Rappelons que la transaction liée à ce dernier domaine, soit l’établissement d’une entente de vente d’actifs à Ericsson pour 1,13 G$ US, a suscité une controverse dans l’industrie canadienne des télécommunications et sur la scène politique.

Le vendredi 7 août, le comité des Communes responsable de l’industrie, des sciences et de la technologie, composé de députés fédéraux, a tenu une séance pour entendre le point de vue de plusieurs parties, dont celles de Nortel, d’Ericsson, d’Industrie Canada et de l’entreprise canadienne Research In Motion qui déplore qu’on ait refusé qu’elle soumette une offre pour acheter plusieurs actifs de Nortel.

Une décision quant à une possible intervention du gouvernement dans cette transaction pourrait être rendue au cours des prochaines semaines. En vertu de la Loi sur Investissement Canada, toute acquisition d’une entreprise canadienne par des intérêts étrangers dans une transaction dont la valeur dépasse 312 M$ doit être examinée par Industrie Canada.

Réorganisation

D’autre part, le conseil d’administration de Nortel a été réduit de neuf à trois personnes. Également, l’entreprise souhaite qu’un administrateur général soit désigné par les tribunaux américains pour superviser ses activités de commerce, de vente d’actifs et de restructuration aux États-Unis.

Dorénavant, les unités commerciales de l’entreprise devront se rapporter au directeur de la restructuration Pavel Binning. Les équipes responsables des fusions et acquisitions interagiront encore avec le directeur de la stratégie George Riedel, alors que la division des services aux entités commerciales de l’entreprise reste sous la direction de Joe Flanagan.

Enfin, Nortel est à établir une entité de groupe corporatif qui sera responsable de la gestion des activités de restructuration au cours des processus de vente d’actifs. L’ancien trésorier de l’entreprise John Doolittle a été nommé à la tête de cette entité.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+