Réseau de R et D en cybersécurité codirigé par l’Université Concordia

Un réseau canadien de recherche et développement en cybersécurité sera codirigé par l’Université Concordia à Montréal.Concordia

L’Université Concordia à Montréal a affirmé la semaine dernière, par communiqué, qu’elle codirigera un réseau qui a été doté d’un budget initial de 160 millions de dollars canadiens et qui fera aussi de la formation.

Selon l’établissement d’enseignement, un objectif de ce réseau sera « d’aider les établissements et les entreprises du Canada à gérer les cybermenaces ».

Le budget du Consortium national pour la cybersécurité (CNC) inclut 76,4 millions de dollars sur quatre ans de la part du gouvernement fédéral. Le budget total doit permettre au CNC de créer le Réseau d’innovation pour la cybersécurité (RIC).

Le CNC et le RIC sont codirigés par les universités Concordia, du Nouveau-Brunswick, de Calgary, Ryerson et de Waterloo.

« Le RIC est un réseau d’établissements postsecondaires, de grandes et de petites entreprises privées, de gouvernements provinciaux et territoriaux, d’administrations municipales et d’organismes sans but lucratif », précise Concordia.

Le directeur du Centre de cybersécurité de l’Université Concordia, Mourad Debbabi, est l’un des cinq codirecteurs fondateurs du CNC.

Lire aussi :

Des connaissances en cybersécurité à cueillir pour les organisations avisées

Concordia reçoit 560 000 $ pour la création d’un centre de cybersécurité

Création d’un regroupement en cybersécurité à Montréal

Articles connexes

Détecter les intrusions avant une attaque

Par Avi Posesorsky, directeur des ventes chez Fortinet Avec leurs...

Google Cloud annonce de nouvelles solutions de sécurité

Google Cloud élargit son offre de cybersécurité et place sa récente acquisition de la société de cybersécurité Mandiant au premier plan de ses annonces de sécurité lors de la conférence Google Cloud Next 2022.

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Conseil aux RSI : ne prenez pas tout sur vos épaules

Avec un nombre croissant de cybermenaces visant leurs organisations et devant faire face à des budgets serrés, les responsables de la sécurité de l'information (RSI) peuvent ressentir un poids oppressant sur leurs épaules.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.