Repli des résultats trimestriels chez Rogers

Rogers rapporte des revenus de 3,02 milliards de dollars pour le premier trimestre de son année financière 2014.Logo de Rogers Communications

Le conglomérat canadien Rogers Communications, qui œuvre dans les industries des télécommunications et de l’édition, fait état de revenus trimestriels qui sont inférieurs d’environ 0,2 % ou 7 millions de dollars aux revenus de 3,027 milliards de dollars qui avaient été obtenus lors du premier trimestre de son année financière 2013.

Parmi les revenus trimestriels de Rogers, 1,72 milliard de dollars sont liés à la prestation de services sans fil. Ces activités ont rapporté à l’entreprise 23 millions de dollars de moins qu’au premier trimestre de son année financière précédente. La prestation de services de câblodistribution a rapporté 860 millions de dollars, soit un million de dollars de moins qu’au terme du trimestre correspondant de l’année financière 2013.

Rogers Communications indique que la fourniture de solutions d’affaires a rapporté 94 millions de dollars en revenus, soit un million de dollars de plus qu’au premier trimestre de son année précédente. Les activités dans le secteur des médias ont permis à l’entreprise d’obtenir des revenus de 367 millions de dollars, soit 25 millions de dollars de plus qu’au trimestre correspondant de son année financière 2013.

Pour le trimestre financier de Rogers Communications qui a pris fin le 31 mars 2014, les coûts d’exploitation de 1,86 milliard de dollars sont inférieurs d’année en année.

Rogers Communications rapporte un bénéfice net trimestriel de 307 millions de dollars, soit 13 % de moins que le bénéfice net de 353 millions de dollars qui avait été obtenu lors du premier trimestre de son année financière précédente.

Durant le trimestre, Rogers Communications a obtenu de nouvelles licences de spectre d’ondes qui serviront à l’exploitation de réseaux mobiles. Ces licences ont été obtenues lors d’enchères qui ont été tenues par Industrie Canada.

D’autre part, durant le trimestre, Industrie Canada a bloqué un transfert de licences de spectre d’ondes de l’entreprise américaine NexWave à Inukshuk, une coentreprise  de Rogers Communications et Bell Canada qui exploite un réseau sans fil à large bande pour la prestation de services sans fil à des communautés rurales et éloignées au Canada.

Par ailleurs, durant cette période, Rogers Communications a publié l’édition 2014 de son  Rapport sur l’innovation, qui a été réalisé par la firme Harris-Decima. Selon ce rapport, le tiers des Québécois pensent que la communication virtuelle remplacera les interactions face à face d’ici les cinq prochaines années.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

BCE présente ses résultats du second trimestre de 2022

Bell Canada Entreprises (BCE) annonçait la semaine dernière ses résultats du second trimestre de 2022, terminé le 30 juin dernier. Elle rapporte un BAIIA ajusté consolidé en hausse de 4,6 % grâce à une croissance de ses produits services de 3,8 %. 

Lightspeed annonce ses résultats financiers

Lightspeed Commerce, un fournisseur de plateforme commerciale centralisée destinée aux commerçants du monde entier annonçait la semaine dernière ses résultats financiers pour le trimestre clos le 30 juin 2022. De façon générale, le constat est que le retour des clients dans les magasins et les restaurants permet à la société d'enregistrer des résultats supérieurs aux prévisions.

Québecor annonce ses résultats du second trimestre de 2022

C’était hier que Québecor inc. communiquait ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2022 qui incluent ceux de sa filiale en propriété exclusive Québecor Média inc.

Le vent dans les voiles pour CGI

La montréalaise CGI, une importante firme de services-conseils en technologies de l’information (TI) fondée en 1976, annonce aujourd’hui les résultats de son troisième trimestre. La société rapporte donc des profits de plus de 364 M$ durant la période.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.