Remplacement de Phénix : trois finalistes en lice


Fanny Bourel - 13/06/2019

Trois entreprises ont été retenues par le fédéral pour participer à la dernière étape du processus de sélection du futur remplaçant du système Phénix.Logo du gouvernement du Canada

Les entreprises américaines Ceridian et Workday, ainsi que l’entreprise allemande SAP, qui possèdent toutes les trois des bureaux au Canada, sont les trois finalistes sélectionnées par le gouvernement fédéral, afin de tourner la page du fiasco qu’a représenté la mise en place ratée du système de paie Phénix.

Les trois entreprises doivent désormais chacune présenter un projet pilote, qui permettra de tester les systèmes qu’elles proposent, et ainsi d’aider le gouvernement fédéral à prendre sa décision finale.

Le Secrétariat du Conseil du Trésor, qui supervise le processus, affirme que les fonctionnaires ont été consultés en début d’année, afin de leur permettre de partager leurs premières impressions quant aux projets présentés.

« Nous avons tiré des leçons du passé et avons radicalement changé notre façon d’élaborer une solution de RH [ressources humaines] et de paye », a indiqué, par communiqué, Joyce Murray, présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique.

Au départ, sept entreprises étaient en lice pour fournir le système qui succédera à Phénix. IBM, qui avait fourni Phénix, ne s’est pas portée candidate.

Lire aussi :

Le fédéral se prépare à s’équiper en technologies d’intelligence artificielle

Système de paye Phénix : le fédéral recherche une option de rechange

Échec de Phénix : le Sénat blâme la fonction publique et épargne IBM




Tags: , , , , , ,