REM : technologies de communication confiées à Alstom et SNC-Lavalin

Un consortium formé par Alstom et SNC-Lavalin devra fournir le système de métro automatisé et sans conducteur du Réseau express métropolitain (REM).Alstom, SNC-Lavalin, CDPQ Infra

SNC-Lavalin affirme que le contrat de 2,8 milliard de dollars signé par le consortium avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (plus précisément avec CDPQ Infra) inclut « le matériel roulant, la signalisation, ainsi que l’exploitation et la maintenance ».

Selon SNC-Lavalin, la part du gâteau qui revient à Alstom est estimée à 2,2 milliards de dollars et celle qui revient à SNC-Lavalin est estimée à 600 millions de dollars.

Pour respecter son contrat, le consortium devra notamment fournir :

  • 212 voitures de métro de type Metropolis d’Alstom
  • La technologie automatisée et sans conducteur Urbalis 400 d’Alstom de contrôle des trains basé sur la communication
  • Un centre de contrôle Iconis d’Alstom
  • Des portes palières
  • Des systèmes de connectivité Wi-Fi
  • Des services d’exploitation et maintenance sur 30 ans
  • Des essais d’intégration des trains et du système
  • L’équipement des dépôts pour la maintenance des trains

Le Groupe des partenaires pour la mobilité des Montréalais (Groupe PMM) soutient qu’il sera à la recherche de spécialistes en systèmes automatisés, de mécaniciens de matériel roulant, de régulateurs de centres de contrôle, d’opérateurs de maintenance et de spécialistes des systèmes de contrôle.

Alstom prévoirait implanter à Montréal un centre d’expertise en recherche et développement de systèmes intégrés de contrôle en mobilité urbaine, qui impliquerait des technologies numériques et l’intelligence artificielle.

Lire aussi :

Contrat de système de communications en Australie pour SNC-Lavalin

Contrat en Espagne pour Alstom-Bombardier

Collaboration C2MI, Adetel et Alstom en systèmes embarqués

Articles connexes

CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d'annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

Vantage ajoute un centre de données à Montréal

Vantage Data Centers ouvrira un troisième centre de données à Montréal, en plus d’agrandir un centre de données existant à Montréal et un à Québec.

Hashtag Tendances, 3 mars 2022 — Effets boule de neige du conflit en Europe; et plus

Hashtag Tendances, 2 mars 2022 — Enjeux d’externalisation; restrictions technologiques; des pirates informatiques choisissent leur camp; et plus.

La CIRA se penche sur les iniquités numériques en matière de télétravail

Des iniquités numériques et technologiques désavantagent des communautés du Canada, en particulier en contexte de pandémie, avec le travail à distance et en ligne qu’elle implique, selon la CIRA.

Restrictions technologiques contre la Russie

Le Conseil de l'Union européenne impose depuis vendredi des restrictions sur les exportations en Russie de produits qui « pourraient contribuer à l’amélioration technologique de son secteur de la sécurité et de la Défense ».