Relations publiques : Microsoft sonne le glas des poissons d’avril

Microsoft a décidé de bannir les traditionnelles blagues du 1er avril cette année, rapporte le site d’informations technologiques The Verge.Logo de Microsoft

Dans un message adressé aux employés, Chris Capossela, le chef du marketing de Microsoft, leur demande de ne pas faire publiquement de poissons d’avril.

À l’heure où la désinformation et les fausses nouvelles pullulent sur Internet, Microsoft préfère jouer la carte de la prudence.

« C’est le temps de l’année où les entreprises technologiques essaient de faire preuve de créativité avec des blagues du 1er avril. Des fois, c’est amusant, d’autres fois, non. Dans tous les cas, les données nous montrent que ces blagues ont un impact positif limité », a-t-il indiqué. « Je crois que nous avons plus à perdre qu’à gagner en essayant d’être drôle ce jour-là », a-t-il ajouté.

Cet avertissement envoyé aux employés survient alors que, la semaine dernière, Microsoft a brièvement ressuscité Clippy, un trombone animé qui aidait les utilisateurs de Microsoft Office entre 1997 et 2001.

Le 19 mars, Clippy a refait surface sur la page Github de Microsoft Office avant d’être supprimé le lendemain. Selon The Verge, cette initiative n’avait pas été appréciée par les responsables de l’image de marque chez Microsoft.

Lire aussi :

Interactions et réputation en ligne des entreprises

Rapprochement entre AWS et les employés du secteur public fédéral

Articles connexes

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Rogers Communications s’est excusée publiquement après qu’une panne majeure de son réseau ait laissé des millions d’utilisateurs et d'entreprises canadiens sans services Internet et mobiles le 8 juillet.