Refus de transaction : TELUS est déçue, Mobilicity reste coi

TELUS commente le refus d’Industrie Canada de son projet d’acquisition des licences de spectres d’ondes du fournisseur Mobilicity, qui n’a pas encore réagi publiquement.Logos de Mobilicity et TELUS

Le fournisseur titulaire de services de télécommunications TELUS, dans un communiqué laconique, a manifesté sa déception envers le refus du ministère de l’Industrie d’approuver le projet d’acquisition des licences de spectre d’ondes qui sont détenues par le fournisseur concurrent Mobilicity, dans le cadre d’une transaction d’achat de cette dernière entreprise pour 380 millions de dollars.

« La décision d’aujourd’hui [d’Industrie Canada] est regrettable pour les 250 000 clients, les 150 employés et les créanciers de Mobilicity, qui font face maintenant à une incertitude considérable en raison des défis financiers pressants auxquels l’entreprise est confrontée », indique TELUS dans son communiqué. [Traduction libre].

Rappelons que TELUS, à la mi-mai, a offert d’acquérir Mobilicity, un des fournisseurs de services mobiles qui ont fait leur apparition dans le marché canadien des services mobiles à la suite d’une enchère de spectre d’ondes qui était réservée à de nouvelles entreprises concurrentes en 2008. Le projet d’acquisition de Mobilicity par TELUS avait été approuvé par les créanciers de Mobilicity et par la Cour supérieure de l’Ontario au cours des derniers jours.

Toutefois, Industrie Canada a refusé le transfert des licences de Mobilicity vers TELUS en prétextant notamment que la période d’interdiction d’un tel transfert de licences, d’une durée de cinq ans, n’était pas terminée.

Le mutisme de Mobilicity

Au moment de publier cet article en ligne, Mobilicity n’avait pas réagi publiquement au refus par Ottawa du transfert de ses licences de spectre d’ondes à TELUS dans le cadre du projet d’acquisition de ses actifs par ce dernier fournisseur titulaire.

Comme si de rien n’était, en matinée, Mobilicity a publié dans ses présences dans les réseaux sociaux, un statut qui fait état d’une promotion commerciale à l’intention des consommateurs. Il est possible que ce statut était été prévu avant la diffusion publique de la décision d’Industrie Canada.

Dans la page Facebook de Mobilicity, à la suite de la diffusion par un internaute d’un hyperlien vers un article traitant du refus par Ottawa du projet de la transaction entre Mobilicity et TELUS, quelques clients de Mobilicity ont manifesté leurs craintes que le fournisseur concurrent de services mobiles fasse faillite.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Sierra Wireless de Colombie-Britannique acquise par l’américaine Semtech

Nouvelle importante sur la scène technologique de la Colombie-Britannique cette semaine alors qu’on apprenait que Semtech Corp., un fournisseur de semi-conducteurs à signaux mixtes et d'algorithmes analogiques, avait acquis Sierra Wireless Inc. pour 1,2 milliard de dollars américains.

Beanfield acquiert Urbanfibre, élargissant sa portée à Vancouver

Le fournisseur d’accès Internet torontois Beanfield Metroconnect élargit la portée de son service sur la côte ouest par l'acquisition d'Urbanfibre le 28 juillet.

OSF Digital acquiert l’américaine Aarin Inc.

OSF Digital, une société ayant son siège social à Québec qui oeuvre dans le domaine du commerce et de la transformation numérique, annonçait récemment avoir fait l’acquisition de l’entreprise américaine Aarin Inc. Il s’agit pour la société de la deuxième acquisition d’une entreprise américaine cette année.

Québecor acquiert VMedia

Québecor confirmait vendredi soir avoir fait l'acquisition de la torontoise VMedia, un fournisseur de téléphonie résidentielle, d’accès à l’Internet et de télévision par Internet (IPTV). La transaction devrait permettre à sa filiale Vidéotron d’avoir une offre multiservice avantageuse pour tous les Canadiens.

CGI acquiert plus de 90 % du capital d’Umanis

CGI inc. et Umanis SA annoncent que dans le cadre d’une offre publique d'achat simplifiée, CGI France a acquis près de 2,5 millions actions d'Umanis, détenant dorénavant un total de 16 983 876 actions représentant 91,54 % du capital et au moins 91,42 % des droits de vote de la société.