REER : les Québécois pour l’instant satisfaits de juste s’informer en ligne


Dominique Lemoine - 13/02/2019

Moins de deux internautes québécois sur dix effectuaient des placements financiers en ligne en 2018, selon le Cefrio.Illustration du concept de budget

Sur la base de son enquête NETendances, le Cefrio affirme que 16 % des répondants avaient effectué des placements financiers en ligne, « sous la forme de fonds de placement, d’épargne à terme, de certificats de placement garanti, de REER ou de CELI », au cours des douze mois ayant précédé son enquête.

Le Cefrio soutient avoir remarqué que les sites web des institutions financières sont « utilisés pour la recherche d’information », par exemple au sujet des produits financiers, ainsi que pour « la simulation budgétaire », mais « peu » pour acquérir en ligne des produits financiers.

Selon le Cefrio, « 69 % des 35 à 54 ans ont le réflexe d’aller sur le site internet de leur institution financière pour obtenir de l’information sur les produits et services » et « il en est de même pour 52 % de 55 à 64 ans, et 44 % des 65 ans et plus », tandis que 82 % des 18 à 34 ans ont ce réflexe de consultation.

Par ailleurs, 19 % des internautes de 25 à 34 ans et 31 % des internautes de 35 à 44 ans auraient utilisé un simulateur de prêt hypothécaire, alors que 12 % des internautes de 45 à 54 ans auraient utilisé un calculateur de retraite ou REER.

L’enquête NETendances est produite chaque année par le Cefrio, un organisme de recherche sur l’utilisation du numérique, avec la « collaboration » de BIP Recherche, ainsi qu’avec le « soutien » du Mouvement des caisses Desjardins, d’Hydro-Québec et de Services Québec.

Lire aussi :

Mylo mise sur l’épargne et le placement éthique

Magasiner son assurance avec un assistant virtuel

Création à Montréal d’un centre sur les technologies financières




Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+