Réduire le nombre d’hospitalisations à l’aide des technologies numériques


Catherine Morin - 10/12/2019

Des chercheurs en santé et des experts du milieu technologique montréalais lancent une initiative pour améliorer le suivi des patients atteints d’insuffisance cardiaque et d’autres maladies chroniques.

Image : Getty

L’insuffisance cardiaque et le diabète figurent parmi les plus importantes causes d’hospitalisation au Québec. En raison de la complexité des soins associés à ces pathologies, de nombreux patients doivent retourner à l’hôpital de façon précoce.

En plus d’affecter la qualité de vie des bénéficiaires, ces réadmissions fréquentes coûtent cher au système de santé.

Le Dr François Tournoux, cardiologue et chercheur au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM), tente de contrer ce phénomène à l’aide des technologies numériques.

Avec son équipe de recherche, il dirige le projet Continuum, qui vise à comprendre comment les technologies peuvent permettre aux patients atteints de comorbidités multiples de poursuivre leur plan de traitement à la maison.

En conformité avec les lignes directrices canadiennes en matière de traitement de l’insuffisance cardiaque et du diabète, Continuum examine comment les plus récentes technologies peuvent soutenir les professionnels de la santé dans les cas complexes.

L’équipe du CRCHUM travaille en partenariat avec Greybox Solutions, une entreprise montréalaise qui se spécialise dans la conception de solutions numériques, ainsi que MEDTEQ, un consortium pancanadien formé pour accélérer le développement de technologies de la santé novatrices.

Boehringer Ingelheim, une organisation qui se consacre à la création de solutions pour améliorer les soins et l’expérience des patients, participe également au projet.

Greybox Solutions distribue TAKECARE, une plateforme de santé numérique conçue pour faciliter les communications entre les patients et le personnel soignant et optimiser le suivi externe. Continuum s’inspire en grande partie de ce système.

Le projet vise non seulement à améliorer les soins, mais aussi à favoriser la participation des patients dans l’élaboration de leur plan de traitement.

« Avec un projet de recherche comme Continuum, nous innovons avec nos partenaires pour que l’expérience patient et le rôle du patient partenaire soient renforcés », a déclaré le Dr Fabrice Brunet, président-directeur général du CHUM, par communiqué.

Selon lui, il devient primordial d’exploiter le potentiel des nouvelles technologies dans les systèmes de santé afin de mieux répondre aux besoins des citoyens.

Les partenaires lancent pour l’instant une phase pilote au CHUM, et envisagent ensuite de l’étendre à d’autres hôpitaux du Québec.

Comme Continuum mise sur l’expertise technologique montréalaise, il donnera naissance à plusieurs postes à temps plein chez Greybox et au CHUM.

Lire aussi :

Densitas : l’IA au service du dépistage du cancer du sein

Financement fédéral pour une plateforme d’analyse de données sur le cancer

Financement de 40 M$ pour Dialogue

L’IA au service de la santé numérique




Tags: , , , , , , , , , , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique