RBC lance un service vocal de vérification de l’identité

Les clients de la banque RBC pourraient désormais s’authentifier grâce à leur voix, et ce, sans savoir besoin de citer une phrase spécifique, comme pour d’autres systèmes de reconnaissance vocale.Logo de RBC Banque Royale

RBC affirme que son système de biométrie vocale, baptisé la Clé vocale RBC, est capable de vérifier l’empreinte vocale du client en quelques secondes lorsque celui-ci appelle le centre de contact RBC.

« Grâce à la Clé vocale RBC, nos conseillers peuvent commencer à aider nos clients plus rapidement », a expliqué, dans un communiqué, Paul Chiasson, directeur général du centre de conseils de la RBC. Nous savons qu’il peut être contrariant de devoir répondre à une série de questions chaque fois qu’on appelle, comme c’est le cas dans le processus habituel de vérification de l’identité. »

Ce service fonctionne sur inscription du client auprès du centre de contact RBC. En l’appelant, il se voit proposer d’enregistrer son empreinte vocale qui est ensuite chiffrée et stockée sur un serveur et qui servira de point de comparaison lors de ses futurs appels.

Testé cet été sous forme de projet pilote, le système vocal de RBC doit être déployé au cours de l’automne.

Lire aussi :

Un milliard de revenus en gestuelle et biométrie d’ici 2019

Horloge biométrique de pointage chez Air Canada

Une alliance de géants déclare la guerre aux mots de passe

Articles connexes

Mise à jour d’OpenSSL pour corriger une vulnérabilité critique

Le projet OpenSSL publiera le 1er novembre un correctif pour une vulnérabilité critique de sa bibliothèque de sécurité open source, un événement rare auquel les développeurs d'applications et les administrateurs système devraient prêter attention.

Le NIST identifie quatre outils de chiffrement résistant au quantique

Le National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis a choisi le premier groupe d'outils de chiffrement qui, selon lui, résistera à l'assaut d'un futur ordinateur quantique, une décision saluée par la cyberagence du gouvernement canadien.

Hausse des inquiétudes concernant le piratage et le vol d’identité via la biométrie

Une étude réalisée par Capterra portant sur 756 Canadiens a révélé que l'utilisation des données biométriques a augmenté chez les consommateurs depuis le début de la pandémie, créant des inquiétudes quant à la sécurité de leurs données personnelles.

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Mordre à un courriel hameçon a mené à une attaque par rançongiciel paralysante en Irlande.

L’avenir du divertissement sportif passe par les applis

Le retour à pleine capacité de la LNH et de la NBA à travers le Canada a apporté avec lui toute l'action que les fans réclament depuis qu'ils ont été exclus des bâtiments en mars 2020.