Quelques exemptions pour les frais de factures papier

Des entreprises de télécommunications et de radiodiffusion qui imposent des frais supplémentaires pour les factures en papier auraient convenu d’accorder des exemptions lors d’une rencontre avec le CRTC.CRTC_logo

Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), qui est un organisme de réglementation du gouvernement fédéral, les entreprises auraient accepter d’accorder à partir du 1er janvier 2015 des exemptions de frais pour les factures papier aux clients qui ne disposent d’aucune connexion personnelle ou d’aucune connexion à large bande à la maison, aux personnes handicapées qui ont besoin d’une facture papier, aux personnes âgées de 65 ans et plus et aux anciens combattants.

Cependant, dans leur rapport sur cette rencontre entre le CRTC et l’industrie, les vice-présidents du CRTC soulignent que cet accord « ne va pas suffisamment loin pour satisfaire aux préoccupations de tous les Canadiens ».

Les vice-présidents du CRTC auraient donc recommandé au CRTC d’initier un processus public pour solliciter l’avis des citoyens. De plus, ils rappellent que le gouvernement du Canada avait indiqué dans son discours du Trône de 2013 qu’il mettrait un terme aux pratiques de type « payer pour payer ».

Le CRTC rappelle avoir mis l’industrie au défi de s’attaquer à la question des frais additionnels qui sont imposés pour les factures papier, à la suite d’un exercice d’établissement des faits qu’il aurait réalisé en juillet 2014. Selon cette vérification, des entreprises de communications exigeraient jusqu’à six dollars par mois des consommateurs qui désirent recevoir des factures papier.

Articles connexes

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Le CRTC ordonne à Rogers d’expliquer la panne de son réseau

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ordonné à Rogers Communications de fournir une « explication complète » de la panne de réseau survenue le 8 juillet.