Quartier général de l’IA : le nouveau propriétaire veut développer le Mile-Ex

La firme Spear Street Capital, qui avait acheté le complexe O Mile-Ex pour 153 millions de dollars à la fin du mois dernier, souhaite agrandir le quartier général de l’intelligence artificielle à Montréal.

Après avoir mis la main sur l’immeuble qui abrite Element AI, l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) et l’Institut de valorisation des données (IVADO), l’entreprise californienne prévoit de développer un site à proximité de l’avenue de l’Esplanade pour ajouter des milliers de pieds carrés de bureaux dans le quartier, rapportait The Montreal Gazette mardi.

Le Mile-Ex, zone qui borde les quartiers Mile-End, Parc-Extension et la Petite-Italie, s’est transformé en véritable pôle technologique au cours de la dernière décennie, comme en témoigne l’inauguration de Mila en janvier.

Spear Street, qui conçoit et gère principalement des bâtiments pour des entreprises technologiques, a battu plusieurs investisseurs canadiens et étrangers pour acquérir le O Mile-Ex. La transaction faisait suite à l’achat d’un immeuble situé au 6750 de l’Esplanade en mai.

« Nous souhaitons continuer d’accroître notre présence à Montréal, et la possibilité de développer davantage le Mile-Ex nous enchante au plus haut point », a déclaré Adam Ballew, vice-président de Spear Street, en entrevue avec The Montreal Gazette.

Le futur chantier de construction, qui sert actuellement d’espace de stationnement, se trouve « juste en face de l’immeuble que nous avons acheté au 6750 Esplanade », a-t-il déclaré. « Nous avons la possibilité de construire au moins 55 000 pieds carrés à cet endroit, et nous concevons présentement des plans pour un immeuble. »

Ballew n’a pas précisié quand la structure serait prête, affirmant seulement que Spear Street entre en « phase de active de développement ».

Selon lui, la capacité de Montréal d’attirer des géants de la technologie comme Facebook, Microsoft et Samsung, et de mettre sur pied un pôle de recherche en intelligence artificielle, témoigne de la qualité du système d’enseignement supérieur au Québec.

« Montréal est assurément dans la ligne de mire des entreprises technologiques du monde entier », a-t-il déclaré. « Les entreprises veulent être là où se trouve le talent, et le niveau d’éducation à Montréal est extrêmement impressionnant. »

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Novipro fait l’acquisition de la Torontoise Blair Technology Solutions

Le Groupe Novipro, un consolidateur de fournisseurs en solutions TI de Montréal, vient de conclure l’acquisition de Blair Technology Solutions inc., un fournisseur de solutions TI basé à Toronto depuis 26 ans. 

La NSA exhorte les développeurs à passer à des langages à mémoire sécurisée

Les développeurs d'applications peuvent réduire les chances que leur code comporte des vulnérabilités de mémoire en passant à un langage moderne, déclare la National Security Agency (NSA) des États-Unis.

1Password acquiert Passage, un fournisseur d’outils de clé de sécurité basé au Texas

La société canadienne 1Password ajoute un nouvel outil de développement de clé d’accès à sa gamme de produits de gestion de mots de passe d'entreprise.

Google ouvre son nouveau bureau de Montréal et versera 2,75 M$ pour soutenir l’écosystème technologique et la formation aux compétences numériques du Québec

Une vingtaine d'années après son arrivée au Québec, Google Canada célèbre l'ouverture officielle de l'espace Google Viger, un bureau axé sur la durabilité au centre-ville de Montréal. Et dans le but de renforcer le soutien à l'écosystème technologique du Québec, la société s'engage à verser 2,75 M$, incluant le maintien du soutien à Mila, l'élargissement des cours des certificats de carrière Google, et l'octroi de subventions Google.org à Digital Moment, NPower Canada et à d'autres organismes sans but lucratif locaux.

Levio poursuit sa croissance par l’acquisition de la torontoise Indellient

Levio, une firme de services-conseils de Montréal offrant des services en transformation numérique fait l’acquisition d'Indellient, une entreprise de services-conseils du Grand Toronto qui se spécialise depuis près de 20 ans dans l'architecture, la réalisation et la gestion de grands chantiers de transformation numérique.