Publicité en ligne : Google tapée sur les doigts par la Commission européenne

L’entreprise Google a reçu une amende de 1,49 milliard d’euros de la part de la Commission européenne en raison de pratiques abusives en publicité en ligne.Commission européenne

Dans un communiqué de presse, la Commission européenne (CE) affirme avoir infligé cette amende à Google, dans le cadre de ses activités de courtage publicitaire, « pour violation des règles de l’Union européenne en matière de pratiques anticoncurrentielles ».

Plus concrètement, Google aurait « abusé de sa position sur le marché en imposant un certain nombre de clauses restrictives dans les contrats [AdSense for Search] passés avec des sites web tiers, empêchant ses concurrents de placer leurs publicités contextuelles sur ces sites ».

Selon la CE, Google s’est mérité cette amende « pour abus illégal de position dominante sur le marché du courtage publicitaire lié aux recherches en ligne ».

« Du fait de ce comportement qui a perduré pendant plus de 10 ans, les autres sociétés [comme Microsoft et Yahoo] se sont vu refuser la possibilité d’affronter la concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover, et les consommateurs ont été privés des avantages de la concurrence », justifie la CE.

Lire aussi :

Amende de 57 M$ US pour Google en France

Concurrence : Facebook et Google surveillées en Europe

Google Search et Android : amende de 4,34 milliards d’euros pour Google

Articles connexes

Rogers prête à faire face à une concurrence accrue après de solides résultats au quatrième trimestre

Rogers annonçait la semaine dernière ses résultats du quatrième trimestre, qui font état d'une augmentation de 25 % de son bénéfice net à 508 millions de dollars canadiens, contre 405 millions de dollars canadiens au même trimestre un an plus tôt.

L’enquête de l’UE sur la vente de VMware déterminante pour la poursuite de la transaction

L'impact d'une enquête à grande échelle menée par les régulateurs de l'Union européenne (UE) sur l'achat de VMware par Broadcom pour 61 milliards de dollars plus tôt cette année dépendra du cadre de l'enquête, qui en dira beaucoup sur ce que pensent les régulateurs, a déclaré John Annand, un directeur de l'équipe infrastructure chez Info-Tech Research.

Mauvaise nouvelle pour Apple : l’Europe choisit le port USB-C

Mauvaise semaine pour Apple Computer Inc. et son équipe de développement d'iPhone alors qu’on annonçait lundi que le port USB Type-C deviendra le port de charge commun pour tous les téléphones mobiles, tablettes et appareils photo de l'Union européenne (UE) d'ici l'automne. de 2024.

Le Québec a besoin de plus de superordinateurs, selon le Forum IA Québec

Augmenter le nombre de superordinateurs à la disposition des chercheurs en intelligence artificielle permettrait au Québec de devenir encore plus concurrentiel en cette matière, selon le Forum IA Québec.

Un transfert de licences de Shaw vers Rogers nuirait à la concurrence, selon le fédéral

Rogers n'obtiendra pas les licences de services sans fil de Shaw, a déclaré le ministre fédéral de l'Innovation, François-Philippe Champagne.