Public Mobile lance son réseau sans fil à Montréal


Jean-François Ferland - 25/06/2010

Public Mobile établit une entente de financement de 350 M$ avec Export-Import Bank of China et l’équipementier chinois ZTE.

Public Mobile, l’un des nouveaux joueurs du marché des communications mobiles au Canada, a procédé à l’inauguration officielle de son réseau mobile à Montréal.

Le fournisseur Public Mobile, qui a obtenu en 2008 une licence pour une portion de spectre d’ondes dans le cadre d’enchères d’Industrie Canada, mise sur une stratégie commerciale qui repose sur l’offre de services illimités et sans contrat.

Dans une boutique de l’avenue Côte-des-Neiges à Montréal, des représentants de l’entreprise ont procédé au lancement formel des activités commercial de Public Mobile au Québec. Pour l’instant, Public Mobile compte à Montréal 31 boutiques qui sont des établissements détenus par l’entreprise ou bien des franchises.

Le vice-président responsable de la stratégie et du développement chez Public Mobile, Bruce Kirby, a indiqué que la stratégie commerciale de l’exploitant de réseau mobile visait une clientèle de consommateurs qui n’ont pas encore de téléphone mobile et qui sont à la recherche d’un service d’entrée de gamme. Notamment, Public Mobile souhaite intéresser les individus des communautés culturelles.

Public Mobile profité de l’occasion pour dévoiler un forfait d’appels illimités vers des téléphones fixes dans 45 pays, à l’intention des clients du forfait d’appels et messages texte illimités, pour 15 $ de plus par mois. Ce service, disponible à la mi-juillet, sera joint par un service gratuit d’envoi et de réception de messages textes internationaux.

À propos de l’évolution des services, M. Kirby indique que Public Mobile procédera à des ajouts de façon progressive, en indiquant que l’offre de services de données pourrait être amorcée au cours de la nouvelle année.

L’activation du réseau de Public Mobile au Québec survient un mois après l’entrée en service d’une première portion de réseau à Toronto. M. Kirby affirme que l’entrée en service du réseau s’est bien déroulée, en rappelant que Public Mobile a choisi une approche de déploiement progressive pour assurer que son infrastructure de réseau réponde à la demande dans les endroits où la couverture est déjà établie.

M. Kirby ajoute que Public Mobile a choisi d’établir sa propre infrastructure de réseau, au lieu de recourir aux services en gros d’un autre d’un autre fournisseur, afin d’assurer que le réseau réponse à la demande qui résulte d’un modèle de service illimité à faible coût.

Financement chinois

Sur les lieux de l’événement du lancement du réseau de public mobile, on pouvait remarquer la présence d’un groupe d’hommes d’affaires d’origine chinoise. Il s’agissait de représentants de ZTE, le fabriquant d’équipement de réseaux de télécommunications mobiles qui fournit le matériel nécessaire à l’implantation du réseau de Public Mobile dans le corridor entre Québec et Windsor, et de l’institution gouvernementale chinoise Export-Import Bank of China, qui est l’équivalent de la Banque de développement du Canada.

La présence de ces représentant était liée à l’établissement, le 24 juin 2010, d’une entente de financement de 350 M$ entre ces deux partenaires et Public Mobile. Public Mobile utilisera l’argent provenant de cette entente pour construire son réseau mobile à l’aide des équipements de ZTE.

M. Kirby indique que cette somme servira à accélérer un peu le déploiement de l’infrastructure de réseau, mais surtout à garantir la disponibilité de fonds pour compléter la construction du réseau. Il précise que cette entente constitue une entente de financement traditionnel où la Export-Import Bank of China soutien les initiatives d’exportation de ZTE, et non une forme de prise de participation dans Public Mobile

Rappelons qu’Industrie Canada a entamé, il y a quelques semaines, un processus de consultation qui pourrait mener à une ouverture accrue du marché canadien des télécommunications aux investissements étrangers.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+