PSA Peugeot Citroën utilisera 10 000 téléphones Z10 de BlackBerry

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën aura recours aux téléphones intelligents Z10 de BlackBerry pour ses activités en France et en Espagne.Logos de PSA Peugeot Citroën et BlackBerry

Le constructeur français PSA Peugeot Citroën, qui serait le deuxième manufacturier de véhicules automobiles en importance en Europe, confiera des unités du modèle de téléphone intelligent Z10 du fournisseur canadien BlackBerry à quelque dix mille employés français et espagnols.

Également, PSA Peugeot Citroën aura recours à la plateforme BlackBerry Enterprise Service 10 (BES10) pour la gestion de ce parc d’appareils mobiles de BlackBerry.

« Chaque jour, nos employés ont besoin de partager et d’avoir accès à de l’information confidentielle, donc il est essentiel d’avoir les téléphones intelligents les plus sécuritaires et conviviaux. Avec BES 10, nous sommes assurés du maintien de la confidentialité de notre information tout en s’assurant que les employés de [PSA Peugeot Citroën] puisse bénéficier de la meilleure expérience lors d’une utilisation personnelle et professionnelle [de leurs appareils] », a déclaré Eric Marchand, le responsable des télécommunications chez PSA Peugeot Citroën, dans un communiqué.

BlackBerry affirme que plus de 30 000 serveurs BES10 font l’objet d’essais ou de déploiements chez des clients à travers le monde. Au cours des dernières semaines, BlackBerry a indiqué que des organisations telles que le bureau de sécurité dans les transports d’Australie, l’institution bancaire NCG Banco d’Espagne, le cabinet de services professionnels KPMG en Italie et les entreprises Mitsubishi Motors Deutschland, Grohe et Südzucker d’Allemagne effectueront une migration vers la plateforme BES10.

Par ailleurs, l’entente commerciale qui a été établie entre BlackBerry et PSA Peugeot Citroën constituerait la plus importante commande de téléphones intelligents « 10 » des dernières semaines pour BlackBerry. À la mi-octobre, BlackBerry avait indiqué que KPMG en Italie avait acheté 3 500 téléphones intelligents de type « 10 ».

À lire aussi : BlackBerry s’adapte à la consumérisation des TI

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.

BlackBerry QNX OS obtient une autre certification de sécurité critique

BlackBerry annonce  que son système QNX OS for Safety 2.2 sera certifié au niveau 4 d'intégrité de sécurité, le niveau le plus élevé de la norme de sécurité EN 50125 établie par le Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC).

Un RAT à bas prix très utile aux pirates, selon des chercheurs de BlackBerry

L'une des raisons pour lesquelles le nombre de cyberattaques ne cesse d'augmenter est que le coût des outils de piratage pour les cybercriminels ne cesse de baisser. Les offres de logiciel en tant que service sont courantes, mais certains développeurs sans scrupules maintiennent le prix de leurs outils à un bas niveau.

Aperçu d’un téléphone avec clavier de type BlackBerry par le fabricant Unihertz

Un fabricant de téléphones basé à Shanghai en Chine, Unihertz, a révélé la semaine dernière sur Twitter un aperçu de ce qui ressemble beaucoup à un téléphone Android BlackBerry KEY2, avec la mention « bientôt disponible ».