Prolongation de contrat au Mouvement Desjardins pour CGI

Groupe CGI obtient une extension de mandat pour les activités d’opération du centre de services de paie du Mouvement Desjardins.Nouveau logo de Groupe CGI

La firme québécoise de services-conseils Groupe CGI, qui assurait depuis 2002 les opérations du centre de services de paie qui est dédié à la clientèle de l’institution financière québécoise Mouvement Desjardins, obtient une prolongation de contrat de cinq ans, d’une valeur de 180 millions de dollars. L’entente, qui a été prolongée formellement en 2012, prendra fin en 2017.

En vertu de cette extension contractuelle, Groupe CGI continuera de gérer des infrastructures technologiques, de soutenir et faire évoluer des solutions de paie et de gestion des ressources humaine, de procéder au traitement de la paie et de procurer du soutien à la clientèle du Mouvement Desjardins.

Le centre de services de paie du Mouvement Desjardins qui est géré par Groupe CGI dessert plus de 17 500 entreprises.

La relation commerciale entre Groupe CGI et le Mouvement Desjardins à propos de la gestion des services de paie remonte à la fin des années 1990. En 1997, les deux entreprises ont établi une alliance d’affaires en vertu de laquelle Groupe CGI prenait en charge les activités de gestion des services de paie qui étaient réalisées jusqu’à ce moment par la division Services de paie Desjardins.

Groupe CGI avait établi un centre de services de paie et procédé à la gestion et au traitement de la paie de quelque 7 000 petites et moyennes entreprises parmi la clientèle du Mouvement Desjardins. Cette entente de dix ans avait une valeur de 150 millions de dollars. Environ deux cents employés de Desjardins avaient alors été transférés chez Groupe CGI.

En vertu de cette alliance commerciale, Desjardins était responsable de la mise en marché et du développement des affaires pour les services de paie, alors que Groupe CGI s’occupait du développement applicatif, du traitement de l’information et du service à la clientèle.

En 2002 Groupe CGI et le Mouvement Desjardins avaient signé un nouveau contrat de dix ans, d’une valeur de 200 millions de dollars, où Groupe CGI prenait en charge la prestation des services en ligne de Services électroniques de paie Desjardins. Les deux entreprises ajoutaient également à leur entente un volet de commercialisation conjointe de leurs services de paie. Au même moment, l’entente initiale d’impartition de services de paie avait été étendue jusqu’en 2017.

Rappelons que le Mouvement Desjardins a confié à Groupe CGI la gestion de ses infrastructures technologiques centralisées de 2001 à 2011. Toutefois, lorsque le contrat est arrivé à échéance, le Mouvement Desjardins a sélectionné IBM Canada au terme d’un appel de propositions.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

CGI Federal aidera la FCC à faire évoluer les stratégies de communication des États-Unis

La Federal Communications Commission des États-Unis (FCC), l’organisme américain de régulation du domaine des télécommunications, a sélectionné CGI Federal pour l’aider à soutenir sa transformation numérique via sa participation au projet ADSS (Agile Development Support Services), un contrat à fournisseurs multiples et à prestations et quantités indéterminées.

Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.

Financement fédéral pour les semi-conducteurs et la photonique d’ici

Les industries locales de semi-conducteurs et de photonique au Canada auront accès à de nouvelles sources de financement fédéral.

La Caisse de dépôt mise sur la numérisation de l’économie

Les stratégies de la Caisse de dépôt et placement du Québec tiennent compte de la numérisation de l’économie et de la transition climatique.

Des restaurateurs s’équipent de leur propre plateforme de livraison de commandes

L’entreprise RestoLoco a été créée en 2020 pour « briser le cercle vicieux de l’utilisation des plateformes de livraison étrangères comme Uber Eats » et pour « déployer une plateforme qui appartient et profite » aux restaurateurs.