ProContact devient ITI


Catherine Morin - 27/01/2021

Après plus de 30 ans dans l’écosystème technologique québécois, ProContact devient ITI.

Fondée à l’époque en tant qu’atelier de réparation d’ordinateurs, l’entreprise a connu une croissance fulgurante au fil des ans, se taillant une place de choix auprès des directeurs technologiques de la province.

ITI aide maintenant les moyennes et grandes entreprises, ainsi que des organisations du secteur public, à utiliser l’informatique pour améliorer leur productivité. Son équipe d’experts offre des services et solutions adaptés aux besoins de chaque entreprise, allant du conseil stratégique en technologies de l’information (TI) à l’implantation d’infrastructures au sein des organisations.

ITI préconise une approche basée sur la réflexion et le conseil. L’entreprise québécoise prend donc le temps de comprendre la réalité de chaque client pour l’aider à résoudre ses problèmes d’affaires et à optimiser ses opérations. Que ce soit pour assurer la protection des données, faciliter la gestion de l’information, migrer vers un modèle infonuagique, déployer une infrastructure informatique physique ou créer des espaces de travail numériques, ITI va au-delà du rôle de vendeur ou de revendeur et se donne pour mission de connaître chacune de ses solutions de bout en bout.

Selon Jonathan Legault, président d’ITI, c’est cette philosophie qui assure la croissance continue de l’entreprise et qui la différencie de ses concurrents. « On voit large, mais dans la largeur de produits qu’on a, ce qu’on possède, on le maîtrise pleinement », nous a-t-il indiqué en entrevue.

« Il n’existe pas vraiment de mauvais produit ou de mauvaise solution, a expliqué Stéphane St-Pierre, vice-président, groupe solution technologique. Il n’y a que de mauvaises utilisations, ou de mauvais contextes d’utilisation. Avec une grande diversité de produits et une connaissance approfondie de chacun d’eux, nous sommes en mesure d’arrimer la meilleure de nos solutions aux besoins du client. »

ITI adapte continuellement son offre aux tendances du marché et forme ses spécialistes techniques aux solutions les plus demandées. L’entreprise détient actuellement plus de 1400 certifications actives.

Bien qu’elle possède de nombreuses certifications de grands joueurs comme Microsoft, Dell ou Cisco, l’entreprise s’assure d’obtenir une variété de certifications auprès de différents fournisseurs afin de pouvoir répondre à pratiquement n’importe quelle demande de sa clientèle. « Même si nous collaborons maintenant avec d’importants manufacturiers, nous avons su conserver une flexibilité qui nous permet de bien soutenir nos clients », a indiqué Jonathan Legault. Le fait de posséder des niveaux de certification parmi les plus élevés de l’industrie aide aussi à attirer des employés hautement qualifiés, a-t-il ajouté.

Une nouvelle identité pour mieux définir son rôle
L’entreprise a changé d’identité pour mieux refléter l’étendue de son offre. ITI signifie « Intelligence TI », un terme qui illustre plus clairement son rôle de conseiller et d’accompagnateur technologique. L’acronyme garde en outre le même sens en anglais, avec « IT Intelligence », ce qui peut faciliter la croissance à l’échelle internationale.

Jonathan Legault et ses collègues se disent ouverts à une éventuelle expansion vers d’autres marchés, mais ils souhaitent avant tout consolider la position d’ITI comme chef de file de l’industrie technologique québécoise. Ils veulent qu’ITI devienne le choix évident pour les organisations d’ici qui cherchent un partenaire pour les accompagner dans leur transformation numérique.

« Souvent, les entreprises québécoises ont besoin de travailler avec des gens qui sont présents chez eux et qui comprennent la réalité d’affaires locale, a rappelé Jean-Philippe Couture, vice-président, innovation et produits spécialisés. La réalité d’affaires d’ici n’est pas la même qu’ailleurs en Amérique du Nord. Le fait d’évoluer dans le même écosystème que nos clients nous permet d’être là pour eux et de répondre à leurs demandes de façon précise. »

Un équilibre entre agilité et performance
Conserver une culture organisationnelle gagnante tout en évoluant pour éclipser la concurrence représente un défi considérable. Les dirigeants d’ITI sont donc fiers d’avoir su garder le côté humain de l’entreprise tout au long de sa croissance. « Nous n’avons jamais perdu notre ADN premier, qui est l’aspect humain, empathique, que nous avons autant en interne qu’avec nos clients. Je crois que nous sommes grandement reconnus pour ça sur le marché », a déclaré Stéphane St-Pierre.

Selon les trois dirigeants, une stratégie gagnante pour toute entreprise qui souhaite accélérer sa croissance tout en préservant sa culture consiste à placer l’humain au centre de ses activités.

Depuis 1991, ITI est passée de trois à 300 employés. L’entreprise conseille maintenant plus de 1500 organisations dans une multitude de secteurs.




Tags: , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique