Prêt de livres numériques : un mandat en France pour De Marque

De Marque établira une plateforme de prêt de livres numériques pour les bibliothèques publiques de Grenoble, en France.De_Marque_logo

De Marque, une entreprise de Québec qui édite du contenu numérique et exploite une plateforme de distribution pour les livres numériques, a obtenu un mandat visant l’établissement d’une plateforme de prêt de livres numériques pour des bibliothèques municipales de la ville de Grenoble. Ce projet sera réalisé au bénéfice de quelque 41 000 usagers des bibliothèques publiques de cette municipalité française.

Le mandat a été obtenu par De Marque dans le cadre d’un appel d’offres. L’entreprise québécoise implantera la plateforme en partenariat avec Feedbooks, une entreprise de Paris qui commercialise des livres numériques.

La plateforme qui sera établie pour les bibliothèques municipales de Grenoble sera fondée sur la plateforme pretnumerique.ca,qui a été mise en place par De Marque pour l’entité Bibliopresto.ca, au bénéfice des bibliothèques publiques du Québec.

Une plateforme de prêt de livres numériques permet aux bibliothèques d’offrir à leurs usagers d’emprunter des livres numériques à durée déterminée, aux fins d’une lecture sur un appareil mobile ou un ordinateur personnel. Lors que la durée d’un prêt est échue, le livre est éliminé automatiquement de l’appareil.

« Le modèle doit être adapté pour Grenoble, puisque les normes et les paramètres de prêts de livres numériques diffèrent des nôtres, mais notre plateforme technologique offre toute la souplesse pour le faire », précise M. Marc Hébert, le directeur responsable des produits, Applications consommateurs chez De Marque.

Projet de marché public

D’autre part, l’entreprise québécoise De Marque est impliquée à titre de distributeur de livres numériques dans un projet nommé Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB).

Ce projet, qui est dirigé par l’entreprise française Dilicom, vise l’établissement en France d’un marché public d’acquisition de livres numériques qui sont destinés au prêt. Ce marché public sera utilisé par des librairies afin d’acheter des œuvres auprès de distributeurs et d’éditeurs de livres numériques pour le compte de bibliothèques publiques.

M. Hébert de De Marque précise que l’entreprise québécoise a agi à titre de consultante dans le cadre de la préparation du projet de Dilicom, et qu’elle devrait être une des premières à participer au projett PNB à titre de distributeur de livres numériques.

À lire aussi : De Marque établit un partenariat en Chine

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

CGI Federal aidera la FCC à faire évoluer les stratégies de communication des États-Unis

La Federal Communications Commission des États-Unis (FCC), l’organisme américain de régulation du domaine des télécommunications, a sélectionné CGI Federal pour l’aider à soutenir sa transformation numérique via sa participation au projet ADSS (Agile Development Support Services), un contrat à fournisseurs multiples et à prestations et quantités indéterminées.

La France interdit les anglicismes dans le domaine du jeu vidéo

La France interdit l’usage officiel de divers termes anglais liés au domaine du jeu vidéo. L’interdiction émane de la Commission d’enrichissement de la langue française, un organisme du ministère de la Culture français.

Le Québec a besoin de plus de superordinateurs, selon le Forum IA Québec

Augmenter le nombre de superordinateurs à la disposition des chercheurs en intelligence artificielle permettrait au Québec de devenir encore plus concurrentiel en cette matière, selon le Forum IA Québec.

L’Europe stimule aussi sa propre production locale de semi-conducteurs

Le fabricant de semi-conducteurs suisse STMicroelectronics obtient un prêt de 600 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour financer de nouvelles lignes de production de semi-conducteurs en Europe.

Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.