Près de 1 M$ du fédéral pour une meilleure connectivité mobile à des foyers ruraux du Québec

Le ministère du Développement économique rural annonce un financement fédéral pouvant aller jusqu’à 939 035 $ à Bell pour qu’elle améliore la connectivité mobile dans la communauté des Premières Nations Les Atikamekw de Manawan.

Image : Getty

L’annonce fait suite aux progrès déjà accomplis par le gouvernement du Canada pour améliorer la connectivité au pays. Depuis 2015, plus de 731 millions de dollars ont ainsi été investis pour améliorer la connectivité au Québec.

Elle s’inscrit dans le cadre de la Stratégie canadienne pour la connectivité qui vise à fournir à tous les Canadiens un accès à des vitesses Internet d’au moins 50 mégabits par seconde (Mb/s) pour le téléchargement, et d’au moins 10 Mb/s pour le téléversement.

Le financement provient du Fonds pour la large bande universelle du gouvernement canadien, doté d’une enveloppe de 2,75 milliards de dollars. Il a été conçu pour aider à brancher 98 % des Canadiens à Internet haute vitesse d’ici 2026 et 100 % de la population d’ici 2030. De ce montant, 50 millions de dollars serviront à appuyer des projets de services Internet mobiles qui profiteront aux peuples autochtones.

« Nous devons combler l’écart de connectivité qui subsiste au Québec et nous assurer que chaque coin et recoin de la province a accès à des services mobiles fiables. Le financement pouvant aller jusqu’à 939 035 $ qui est annoncé aujourd’hui permettra d’offrir une meilleure connectivité mobile à la Première Nation Les Atikamekw de Manawan. C’est une bonne nouvelle pour tous les Québécois, car ces investissements améliorent la sécurité et facilitent les contacts entre les gens. Le gouvernement du Canada va poursuivre les investissements de cet ordre afin d’atteindre son objectif national, qui est de brancher 98 % des Canadiens d’ici 2026 et l’ensemble de la population d’ici 2030 », a déclaré la ministre du Développement économique rural, Gudie Hutchings.

Lire aussi :

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Internet haute vitesse moins cher pour familles à faible revenu

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

Bell branchera 117 000 clients de plus à son réseau de fibre optique en Ontario

Bell annonçait à la fin de la semaine dernière un investissement de plus de 650 M$ pour le déploiement de son infrastructure à large bande en Ontario. S'inscrivant dans le cadre du Plan Internet haute vitesse de l'Ontario, il s’agit d’un partenariat avec le gouvernement de l'Ontario qui de son côté investit 484 M$. Ce sont plus de 177 000 foyers et entreprises qui pourront profiter du nouveau service. 

Décès de Jean de Grandpré, pionnier des télécommunications

On apprenait hier le décès de Jean de Grandpré, survenu le weekend dernier à l’âge vénérable de 100 ans. Réel pionnier du monde des télécommunications au Canada, Il a joué un rôle majeur dans la création de Bell Canada Entreprises (BCE) Il était par ailleurs un leader important du milieu des affaires.

Contestation de la marque Fibe de Bell devant la Cour fédérale

SkyChoice Communications, un fournisseur de services de télévision, téléphonie et Internet présent dans nombreuses provinces du Canada conteste présentement l’utilisation de la marque de commerce Fibe par Bell Canada devant la Cour fédérale du Canada. La requête fait valoir que la marque affiche un manque de caractère distinctif avec une différence de seulement une lettre entre Fibe et fiber, un mot d’usage courant.

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.