Premier trimestre en recul chez Nortel: revenus à la baisse, perte à la hausse


Jean-François Ferland - 12/05/2009

Les trois premiers mois de l’année de l’entreprise canadienne, qui s’est placée à l’abri de ses créanciers, se sont soldés par des revenus à la baisse et une perte nette à la hausse en comparaison avec le début de 2008.

Le fabricant d’équipement de télécommunications Nortel rapporte des revenus de 173 M$ US pour le premier trimestre de son année financière 2009 qui s’est terminé le 31 mars dernier. Ces revenus sont en recul de 37 % d’année en année et en baisse de 36 % en comparaison avec le quatrième trimestre de l’année financière 2008.

L’entreprise attribue cette diminution des revenus aux impacts découlant du ralentissement économique et de ses demandes de protection des tribunaux contre ses créanciers qui ont été formulées au début de l’année. Nortel blâme également les variations des taux de change qui ont eu un impact négatif de 225 M$ US sur ses revenus.

Résultats sectoriels

Nortel, qui poursuit la transition de ses activités commerciales sectorielles vers des entreprises autonomes, a obtenu des revenus de 737 M$ US dans le secteur des réseaux de transporteurs, en recul de 32 % en douze mois. Un recul dans les segments sans fil et la réduction des dépenses de clients qui ont modifié leurs projets de migration expliqueraient en partie le recul des revenus de ce secteur. Les revenus de 395 M$ US du secteur des solutions d’entreprises sont en recul de 41 % d’année en année.

Le secteur des réseaux métropolitains et Ethernet a généré des revenus de 360 M $US, en recul de 10 % en douze mois, tandis que co-entreprise LG-Nortel a produit des revenus de 188 M$, en diminution de 66 %. Dans ces deux derniers cas, les écarts d’année en année seraient dus en partie à la non-répétition de ventes effectuées auprès de clients au premier trimestre de 2008.

Par ailleurs, Nortel compte décentraliser des activités qui sont liées à ses activités mondiales et aux ventes de produits pour les transporteurs, afin de mieux servir ses clients. Également, l’entreprise compte créer l’entité Services d’affaires Nortel qui regroupera des fonctions d’exploitation et des fonctions liées aux finances, aux activités générales et aux activités mondiales, afin d’agir comme un centre de services partagés pour le compte des futures entreprises séparées, tout en rationalisant les ressources nécessaires.

Frais à la baisse, perte à la hausse

Les frais généraux, de vente et d’administration de 528 M$ US pour le trimestre sont en recul de 12 % d’année en année, en raison de la réduction de la main-d’oeuvre et de la diminution des dépenses, notamment pour la vente et la commercialisation de technologies arrivées à maturité. Les frais de recherche et développement de 341 M $US ont diminué de 19 % en comparaison avec les données du premier trimestre de l’année financière 2008, en raison de l’annulation de programmes de R&D, du retrait du marché de la réseautique sans fil étendue WiMax et de la mise à pied d’employés.

La perte nette de 507 M$ US du trimestre est supérieure à la perte nette de 138 M$ US du premier trimestre de 2008. De cette perte 52 M$ US sont attribuables à des coûts de réorganisation à la suite de la prise des mesures de protection contre les créanciers. Toutefois, cette perte est moindre que la perte nette de 2,1 G$ US du quatrième trimestre de l’année 2008, qui avait été causée par une perte de valeur de l’écart d’acquisition de 1,2 G$ US et par une charge d’impôts négative de 937 M$ US.

L’entreprise indique que des pourparlers sont en cours avec des tiers, mais que l’évaluation des solutions possibles pour la restructuration de l’entreprise se poursuit.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+