Pratiques de vente en télécommunications : des problèmes d’accessibilité

Si 80 % des Canadiens se disent satisfaits de leurs interactions commerciales avec les fournisseurs de télécommunications, l’accessibilité reste un problème, selon un récent rapport du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadienne (CRTC).

Image : Getty

Pour cette étude, le CRTC a analysé les expériences de 422 clients mystère à travers le pays entre juin 2018 et février 2019, en se concentrant sur les six plus grands fournisseurs de téléphonie mobile : Bell, Freedom, Rogers, Sasktel, Telus et Vidéotron.

Les clients avec un handicap ont des difficultés à trouver un service adapté à leurs besoins. Ces clients ont un taux de satisfaction bien moins élevé que les autres, et ont observé des tactiques de ventes plus agressives – chez les autres clients, un consommateur sur cinq perçoit avoir subi des pratiques de vente trompeuses ou agressives.

Les clients avec une barrière linguistique rapportent un taux de satisfaction semblable aux autres, mais 36 % ont eu l’impression que l’agent n’a pas fait d’effort pour s’adapter, et 40 % qu’il a minimisé leurs préoccupations.

100 % des clients seniors sont satisfaits du service reçu, contre 79 % des moins de 65 ans. Les seniors ont également donné de meilleures notes que les autres pour la réception d’une information claire et le fait d’avoir suffisamment de temps pour prendre une décision éclairée.

La satisfaction sur les interactions de vente par le clavardage est considérablement plus basse. Plusieurs clients rapportent que s’ils s’informaient sur autre chose que les forfaits postpayés, il leur était demandé d’appeler ou de se présenter à un point de vente. Par ailleurs, plusieurs clients aveugles ou malvoyants ont signalé des difficultés avec le clavardage.

Enfin, les trois grands fournisseurs de services, Bell, Rogers et Telus, ne semblent pas offrir de flexibilité dans les choix. Pour les forfaits postpayés les moins chers, ils n’offrent qu’un plan à 75$ par mois, même aux clients qui recherchent un forfait moins cher ou qui n’utilisent pas autant de données.

Articles connexes

La panne du 911 à l’échelle des Maritimes probablement causée par un problème de configuration

Mardi dernier, le service d'urgence 911 a été interrompu pendant deux heures et demie tôt le matin dans toute la province de la Nouvelle-Écosse et dans certaines régions du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard. La perturbation a touché les lignes fixes et certains téléphones portables.

La date limite pour la fusion Rogers-Shaw reportée au 17 février

Rogers, Shaw et Québecor ont annoncé ce matin dans une déclaration conjointe que la date limite pour finaliser le projet de fusion Rogers - Shaw et la vente de Freedom Mobile à Québecor a été reportée au 17 février, en attendant l'approbation du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.

La saga de la fusion Rogers-Shaw : bilan 2022

La saga de la fusion Rogers-Shaw a suivi un chemin cahoteux en 2022, à la suite des revers de plusieurs « chiens de garde » de la concurrence, de quelques victoires de courte durée, de nouvelles entreprises et de désillusion après un trop grand nombre de rencontres de médiation sans succès.

Nominations à la tête du CRTC

L'honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, annonçait hier la nomination de Vicky Eatrides au poste de présidente et première dirigeante et d'Alicia Barin et Adam Scott aux postes de vice-présidents du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).