Portrait des préférences des internautes québécois


Jean-François Ferland - 17/06/2009

Un sondage réalisé par la firme Skooiz constate que les habitudes en ligne des Québécois en 2009 ont peu changé en un an. Toutefois, ces internautes seraient plus exigeants et critiques envers les moteurs de recherche.

La firme Skooiz de Montréal, qui est spécialisée en positionnement et en référencement sur le Web, a publié l’édition 2009 d’une étude consacrée à l’utilisation par les Québécois du réseau Internet et des moteurs de recherche. L’étude annuelle, qui en est à sa troisième édition, a été réalisée en mai dernier par le biais d’un sondage en ligne qui a été rempli par 7 200 utilisateurs du site Web Toutacoup, une filiale de Skooiz.

D’entrée de jeu, les responsables du sondage font état d’une certaine constance des résultats en comparaison avec ceux des éditions précédentes.

L’utilisation principale d’Internet a trait au courrier électronique pour la moitié des répondants, avec une plus grande proportion de femmes que d’hommes. 31 % des répondants utilisent la Toile pour la recherche d’informations, une fonction que les hommes sont plus nombreux à utiliser que les femmes. Viennent ensuite le travail (7 %), la musique (3 %) et les achats en ligne (1 %).

On constate que 38 % des répondants utiliseraient le Web depuis plus de dix ans, 40 % depuis cinq à dix ans et 19 % depuis deux à cinq ans, alors que 3 % des répondants utiliseraient Internet depuis 1 an et moins. D’autre part, 82 % des répondants navigueraient sur la Toile à tous les jours, contre 16 % plusieurs fois par semaine, 1,4 % une fois par semaine et moins de 1 % une fois par mois.

L’étude porte ensuite sur les sites Web préférés des internautes. Google serait le premier choix de site d’information qui aurait été mentionné le plus souvent parmi les choix multiples des répondants (23 %). 60 % des personnes sondées utiliseraient la version canadienne de Google, tandis que 30 % opteraient pour la version américaine. Les sites de MSN Sympatico, Météomédia, Canoë (deux sites) et Radio-Canada complètent le top cinq des préférences. Pour le divertissement, le portail MSN Sympatico (20 %) serait le premier choix des répondants, tout juste devant les réseaux sociaux Facebook et YouTube (19 % chacun), ce qui porte Skooiz à souligner l’importance des sites de réseautage et de partage. Outre les voyages au rabais, l’étude s’est intéressée aux sites d’achats de produits culturels, où le site d’Archambault devance celui de Québec Loisirs dans une proportion de deux pour un.

Achats en ligne

L’étude accorde une place importante aux achats en ligne.

Plus de 47 % des internautes interrogés auraient fait un achat sur la Toile entre décembre 2008 et mai 2009, ce qui constituerait un recul d’environ 3 % d’année en année. 52,6 % des hommes et 45 % des femmes auraient fait des achats en ligne. Pour expliquer l’écart entre les achats des hommes et femmes, les responsables de l’étude avancent des hypothèses qui ont trait à la cible des produits offerts en ligne et aux affinités avec les technologies. En fonction de l’âge, 56 % des internautes âgés de 25 à 34 ans auraient fait des achats au cours de la période observée, devant la tranche des 18 à 24 ans et celle des 35 à 44 ans. Près des deux tiers (64 %) des répondants auraient acheté en ligne pour moins de 200 $ en six mois, alors que 13 % auraient acheté sur la Toile pour une valeur entre 200 $ et 300 $, 6 % entre 300 à 500 $ et 16 % pour plus de 500 $. Les produits littéraires et culturels devanceraient de peu les produits de beauté dans la tranche des achats de moins de 200 $, alors que les voyages dominent la tranche la plus élevée des montants déboursés.

La recherche

La troisième portion du sondage a trait aux moteurs de recherche, où Google aurait maintenu sa position de premier choix en comparaison avec les résultats de l’année 2008, soit 80 %. Au deuxième rang, le moteur Live Search sur le portail MSN Sympatico arriverait loin derrière au 2e rang. Yahoo devancerait la Toile du Québec au troisième rang, alors que les moteurs de Copernic, de Pages jaunes et de Globetrotter auraient obtenu les sixième, septième et huitième rangs. Yahoo et Globetrotter auraient ainsi grimpé d’un rang en comparaison avec les résultats de 2008. Quant au deuxième choix, les préférés seraient Yahoo, Google, la Toile du Québec, Live Search via MSN Sympatico et Canoë.

En matière de satisfaction, 77 % des répondants se seraient déclarés satisfaits des résultats qu’ils obtiendraient lors de leurs recherches en ligne à l’aide des moteurs. Environ 54 % des internautes seraient satisfaits alors que 23 $ seraient très satisfaits. Le taux de satisfaction aurait reculé de 3 % d’année en année, puisque 80 % des répondants en 2008 auraient fait part d’une satisfaction envers les résultats obtenus.

À l’inverse, le taux d’insatisfaction a grimpé de deux points en un an, soit de 13 % à 15 %. On remarque qu’environ 1 % des répondants se seraient dits insatisfaits, alors que 14 % des internautes participants se seraient dits très insatisfaits. L’étude réalisée en 2008 faisait était de 12 % de répondants très insatisfaits, tandis qu’en 2007 ils étaient 8,8 % à être les moins satisfaits de leurs résultats de recherche. Les responsables du sondage croient que la pertinence des résultats et les annonces commanditées – celles qui sont affichées en fonction des mots clés recherchés – nécessiteraient des améliorations. D’ailleurs, 40 % des répondants en 2009, tout comme en 2008, ne remarquaient pas les annonces commanditées.

D’autre part, 75 % des répondants utiliseraient de deux à trois mots clés lors de leurs recherches. La tranche des internautes âgés de 25 à 34 ans devancerait de peu celle des personnes âgées de 18 à 24 ans pour le premier rang des recherches à deux mots, qui serait le type de recherche le plus populaire. Chez les internautes âgés de moins de 18 ans, les recherches à deux et à trois mots seraient à égalité. On observe que cette tranche d’âge est celle qui utiliserait le plus la recherche de plus de quatre mots, devant les internautes âgés de plus de 65 ans. D’autre part, la quantité d’internautes qui utiliserait un seul mot clé augmenterait avec l’âge.

Image: Moyenne des mots-clés utilisés lors d'une recherche

Si les résultats ne sont pas satisfaisants, 87 % des internautes reformuleraient leur recherche dans le même moteur, tandis que 13 % auraient recours à un autre moteur. Près de 75 % des internautes ne cliqueraient pas plus de trois à cinq résultats, alors que 23 % des internautes formuleraient une nouvelle requête après avoir consulté les deux premières pages de résultats.

Le sondage de Skooiz traite également de la pertinence des liens commandités, de l’utilisation du courriel, de l’emploi des sites communautaires.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+