Popularité indéniable pour les téléphones mobiles et les disques rigides


Jean-François Ferland - 24/10/2006

IDC analyse les livraisons mondiales des téléphones portables, alors que In-Stat souligne la croissance du marché du disque rigide hors de l’ordinateur.

Selon IDC, environ 254,9 millions de téléphones mobiles auraient été livrés sur la planète au cours du troisième trimestre de l’année 2006. Les livraisons des téléphones cellulaires auraient ainsi bénéficié d’une croissance de 7,9 % en comparaison avec le deuxième trimestre de l’année en cours et d’une hausse de 21 % en rapport au troisième trimestre de l’année 2005.

Les experts de la firme s’attendent à ce que le cap du milliard de téléphones mobiles livrés soit franchi d’ici à la fin de l’année 2006. Les fabricants de produits porteraient leur attention sur le développement des marchés émergents, alors que les marchés déjà matures seraient le théâtre d’opportunités de remplacement d’appareils pour l’utilisation de récentes fonctionnalités comme l’écoute de la musique. L’intérêt croissant des consommateurs envers les appareils intégrant la téléphonie et la lecture des fichiers musicaux inciterait les fournisseurs de services de télécommunications à lancer des appareils hybrides à grand renfort de publicité.

Le top cinq des livraisons au troisième trimestre a été dominé par Nokia qui, avec 88,5 millions d’appareils mobiles livrés et une part de marché de 34,7 %, aurait bénéficié d’une augmentation des livraisons de 32,9 % d’une année à l’autre. Motorola (53,7 millions d’unités, 21,1 % de parts de marché) aurait connu une hausse des livraisons de 38,8 % en comparaison avec le troisième trimestre de 2005, alors que Samsung (30,7 millions d’unités, 12 % de parts de marché) aurait vu ses livraisons croître de 16,1 % au cours de la même période.

Sony Ericsson (19,8 millions d’unités, 7,8 % des parts de marché) aurait bénéficié de la plus forte croissance d’année en année avec un taux de 42,2 %, tandis que LG Electronics (16,5 millions d’unités, 6,5 % de parts de marché, croissance de 6,3 %) clôt le top cinq. Les autres fabricants d’appareils mobiles, qui auraient livré 45,7 millions d’appareils téléphoniques portables, auraient connu une réduction des livraisons de 7,8 % en comparaison avec le troisième trimestre de l’année 2005.

Croissance hors PC prévue pour le disque rigide

Selon la firme In-Stat, le nombre de disques rigides livrés à l’échelle internationale pourrait passer de 380 millions d’unités en 2005 à 748 millions d’unités en 2010.

Or, il appert que la croissance de ce type de composante se réalisera davantage à l’extérieur du créneau de l’informatique. In-Stat estime que 38 % de ces disques seront destinés aux appareils électroniques de consommation, comme les lecteurs portatifs multimédias et les enregistreurs numériques personnels (ENP). L’ENP, qui constitue le produit de remplacement au magnétoscope sur ruban, constituerait également le plus important marché applicatif pour le disque rigide en ce moment dans le créneau des appareils électroniques de consommation.

De plus, bien que le prix de la mémoire flash ait diminué, les disques rigides de petite taille auraient une longueur d’avance auprès des fabricants d’appareils portatifs lorsque le volume de stockage nécessaire est élevé, et ce, pour une question de coûts.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+