Plus haut, plus vite, plus loin…


Jean-François Ferland - 16/01/2008

Lenovo Canada profite d’une année olympique pour amorcer sa présence dans le marché grand public. Le fabricant compte transposer la qualité et la fiabilité de ses appareils commerciaux au sein de produits distinctifs.

Le fabricant de matériel informatique Lenovo, après avoir concentré ses efforts initiaux dans le marché des entreprises, veut maintenant faire concurrence aux autres fournisseurs du marché du grand public.

L’entreprise chinoise, qui a acquis les actifs en informatique personnelle de la multinationale IBM en 2004, annonce l’amorce de la commercialisation de ses produits à l’échelle mondiale auprès des consommateurs. Au Canada, le fabricant offrira dès le printemps 2008 des ordinateurs portatifs sous la marque IdeaPad, qui est calquée sur la marque des modèles corporatifs ThinkPad.

Réussir sa première impression

Jay McBain le directeur général d’unité commerciale chez Lenovo Canada, indique que l’entreprise chinoise mise sur l’application de la qualité et de la fiabilité des produits conçus pour le marché des entreprises et surtout sur la réputation obtenue pour se démarquer des concurrents sur le marché des consommateurs.

« Historiquement, Lenovo a bien performé dans le marché des entreprises, ce qui remonte à 1981 avec le premier ordinateur personnel et à 1992 avec le premier bloc-notes ThinkPad, indique-t-il en se référant à l’époque d’IBM. L’attention est maintenant tournée vers la croissance de la compagnie et de sa marque, et un segment où nous n’avons pas mis l’emphase est celui du grand public. »

« Lenovo est le fournisseur numéro un d’ordinateurs grand public en Chine, et nous voulons prendre cette position de meneur et l’amener au Canada. Je pense qu’il y a une réelle opportunité au Canada pour des ordinateurs bien construits et bien conçus à offrir aux consommateurs. »

M. McBain souligne l’importance de faire une bonne impression initiale dans ce segment de marché où les joueurs sont déjà nombreux.

« Les recherches de marché démontrent que les consommateurs dépendent de plus en plus de leur ordinateur et ont pu ne pas avoir la meilleure première impression ou être très content de l’achat d’un appareil bon marché. Dans le marché des entreprises, nous avons une réputation légendaire à cet égard, en matière de soutien, de fiabilité et d’ingénierie », indique-t-il.

« Je pense que les gens sont prêts à acheter un bloc-notes à un prix compétitif qui est à un échelon plus élevé en termes de qualité », déclare M. McBain.

Décathlon marketing

L’entrée du fabricant chinois dans le marché de l’informatique de consommation se fera de façon remarquée en termes de marketing.

Ce printemps, une campagne publicitaire d’envergure mondiale sera entamée dans les médias imprimés et électroniques sous le thème « Des idées partout » (Ideas Everywhere) pour promouvoir la marque des blocs-notes IdeaPad. La locomotive de cette campagne sera les Jeux olympiques d’été de Pékin, dont Lenovo est un des commanditaires majeurs. D’ailleurs, des modèles d’ordinateurs de table commerciaux qui arboraient les anneaux olympiques ont été mis en marché en 2007.

Interrogé à propos des stratégies de livraison des produits auprès du grand public, M. McBain a indiqué que l’exercice n’avait pas encore été finalisé.

« Je peux confirmer que nos produits seront offerts dans les commerces de détail, auprès de grandes chaînes. Nous explorons en ce moment d’autres avenues, comme le recours à des partenaires commerciaux, à des plus petits détaillants et à la vente directe », déclare-t-il en précisant que les canaux de vente et les programmes de revente canadiens seront dévoilés à la fin du printemps.

Aux États-Unis, où la commercialisation a été entamée en janvier, les modèles seront vendus sur des sites Web de détaillants informatiques, comme BestBuy.com et Newegg.com, dans des succursales de bannières comme Micro Center ou bien dans les vitrines virtuelles et matérielles de chaînes comme Office Depot et TigerDirect. Les modèles et la disponibilité des produits varient en fonction de la bannière et de l’emplacement géographique. Soulignons que Best Buy, Office Depot et TigerDirect ont des filiales au Canada.

Excitation

Le porte-parole de Lenovo Canada manifeste de grandes attentes envers l’année 2008 quant à la progression du fabricant dans le marché de l’informatique.

« Nous sommes très excités, car les Jeux olympiques seront une fête mondiale où nous ferons un lancement mondial qui sera soutenu par une campagne mondiale, pour une construction de notre marque au-delà de ce qu’elle représente aujourd’hui. Nous aurons alors l’occasion de participer à tous les marchés de l’informatique au Canada », dit M. McBain.

Sous le signe des distinctions

Les blocs-notes de la marque IdeaPad sont les premiers produits que Lenovo Canada souhaite commercialiser auprès du grand public. Des ordinateurs de table commercialisés sous la marque IdeaCentre (calquée sur la marque ThinkCentre des modèles pour l’entreprise) sont offerts dans d’autres marchés de la planète, mais la filiale canadienne du fabricant chinois a choisi de miser initialement sur les ordinateurs portatifs.

Les blocs-notes destinés au grand public auront des caractéristiques distinctives des modèles pour les entreprises. À l’extérieur, chaque modèle aura un boîtier métallique qui arborera une couleur et une texture particulières.

À l’intérieur, une fonction de reconnaissance du visage qui, par le biais de la caméra intégrée à l’écran, servira à l’authentification en remplacement de l’entrée de mots de passe et personnalisera l’environnement de travail en fonction de l’utilisateur. Le processeur sera un Centrino Core 2 Duo d’Intel. En ce qui concerne les attributs multimédias, la plupart des modèles auront cinq haut-parleurs, dont un caisson de grave, alors que tous les modèles supporteront le son Dolby Home Theater et auront des boutons de contrôle tactiles.

U110, Y510, Y710

Trois modèles seront offerts lors de la phase initiale de commercialisation des produits grand public.

Le modèle U110 sera un modèle « ultraportatif » qui aura un poids de 2,3 livres (1,04 kilogramme) et une épaisseur de 0,7 pouce ou 1,78 centimètre. Son écran panoramique mesurera 11,1 pouces de diagonale. Selon la configuration choisie, ce modèle pourra être doté d’un système de protection des composantes en cas de chute, d’une deuxième pile ou d’un disque dur électronique qui seront offerts en option.

Toutefois, ce modèle semble être dépourvu d’un lecteur de disque optique. Ce modèle n’a pas encore été commercialisé en Amérique du Nord, contrairement aux deux autres qui sont déjà en vente aux États-Unis.

Le modèle intermédiaire Y510, dont l’écran panoramique mesurera 15,4 pouces de diagonale, intégrera les éléments nécessaires à l’établissement d’un lien réseau sans fil. Il sera doté d’un graveur de disques DVD, d’un lecteur de cartes de mémoire, d’un indicateur de capacité de la pile et d’un bouton d’ajustement de la consommation d’énergie.

Le modèle Y710, doté d’un écran panoramique de 17 pouces de diagonale, sera destiné aux amateurs de jeux vidéo et de contenu de divertissement. Il sera muni de boutons directionnels surdimensionnés, d’une carte graphique d’ATI et d’un écran auxiliaire qui affichera diverses informations (durée de la pile, égalisateur sonore, réception de courriels). Le logo et des diodes situées près de la charnière émettront une lumière orangée.

Un deuxième disque dur interne, qui pourra être permuté à chaud et branché à l’extérieur par un câble USB, ainsi qu’un lecteur de disques Blu-Ray seront offerts en option.

Les trois modèles sont livrés avec le système d’exploitation Windows Vista de Microsoft.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: De la croissance et du ralentissement en TIC Des détecteurs de Wi-Fi plus ou moins utiles 6 utilitaires pour votre boîte à outils Enfin, un Office:mac optimisé pour Intel Des nouveautés en matériel, en logiciel et en service




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+