Perte de signal chez Prestige Télécom

Prestige Télécom, qui compte soumettre une proposition à ses créanciers, désire vendre la quasi-totalité de ses actifs à une entreprise qui est contrôlée par une société de portefeuille québécoise.

Prestige Télécom, une entreprise de Baie-d’Urfé qui est spécialisée en services d’ingénierie, d’approvisionnement, d’installation et de soutien en réseautique, a remis au Bureau du Surintendant des faillites un avis d’intention qui a trait à la soumission d’une proposition à ses créanciers.

Cette démarche de Prestige Télécom, qui est réalisée en vertu de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité qui est en vigueur au Canada, découle de l’obtention d’un avis de la part de la Banque Canadienne Impériale de Commerce, qui est le prêteur et un créancier garanti de l’entreprise. Selon cet avis, l’institution bancaire compte « réaliser ses sûretés » envers la totalité ou la quasi-totalité des actifs de Prestige Télécom.

Prestige Télécom indique que la Chambre commerciale de la Cour supérieure du Québec entendra des requêtes soumises par l’entreprise et par la banque CIBC. Ces requêtes porteront sur la nomination de la firme Raymond Chabot à titre de syndic dans le cadre de la démarche juridique, mais aussi sur la vente de la quasi-totalité des actifs de Prestige Télécom à une entreprise qui est contrôlée par la société de portefeuille Investissements Thornhill.

Selon une fiche du Registraire des entreprises du Québec, Investissements Thronhill est une société de portefeuille qui a été constituée en 2002, dont le siège social est situé à Laval-sur-le-Lac. Son président et actionnaire principal est M. François Gaudreau. Aucune information relative à Investissements Thornhill a été trouvée dans la Toile.

Par ailleurs, le chef de la direction et président du conseil de Prestige Télécom, Pierre Yves Méthot, a quitté ses fonctions. M. Methot a également quitté ses fonctions d’administrateur de l’entreprise, tout comme M. Robert Blain.

Rappelons qu’en juillet dernier Prestige Télécom avait annoncé qu’elle procédait à une révision stratégique afin d’évaluer les options qui s’offraient à elle.

Prestige Telecom compte au nombre de ses actionnaires le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, ainsi que l’impresario et mari de Céline Dion, René Angelil.

Résultats financiers problématiques

Les plus récents résultats financiers qui ont été publiés par Prestige Télécom sont ceux du premier trimestre de son année financière 2012, qui avait pris fin le 30 juin 2011. Ces résultats faisaient état de revenus de 33,4 millions de dollars, qui étaient inférieurs à ceux du trimestre correspondant de l’année financière 2011, et d’une perte nette de 0,7 million de dollars, qui était en croissance d’année en année.

Or, en octobre 2011, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a jugé que ces résultats financiers étaient non conformes parce qu’ils ne suivaient pas les normes internationales d’information financière. En conséquence, les transactions boursières sur les titres de Prestige Télécom avaient été suspendues par l’AMF.

D’autre part, Prestige Télécom avait déposé les résultats de quatrième trimestre et le bilan de son année financière 2011 le 18 août dernier, avec plus de deux mois de retard. Ces résultats annuels faisaient état de revenus de 137,9 millions de dollars, en croissance de 11 % d’année en année, et d’une perte nette de 19,7 millions de dollars, contre une perte de 0,8 million de dollars pour l’année financière 2010.

Croissance par acquisitions et diversification

Au cours des dernières années, Prestige Télécom avait procédé à des acquisitions et à une diversification de ses activités commerciales.

En février 2010, Prestige Télécom avait fait l’acquisition de Network Utility Services, une entreprise de Terre-Neuve-et-Labrador qui fournissait des services d’ingénierie aux entreprises de l’industrie des télécommunications, tant pour la construction de réseaux aériens que souterrains.

En mars 2010, Prestige Télécom avait acheté l’entreprise Majetel, qui était spécialisée dans la construction et la maintenance de tours et dans les services de gestion de projets pour l’industrie canadienne des communications sans fil.

En septembre 2010, Prestige Télécom avait amorcé des activités commerciales dans le marché de l’énergie renouvelable, afin d’obtenir des mandats qui seraient liés notamment à la production d’énergie éolienne.

Cette incursion commerciale avait été réalisée en partenariat avec la société en commandite Louisbourg SBC, qui appartient à l’entrepreneur Simard-Beaudry Construction. Ces dernières entreprises ont fait les manchettes au cours des derniers mois en raison de controverses qui ont trait à l’industrie de la construction.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de novembre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

MISE À JOUR – Actions collectives contre Rogers suite à la panne de vendredi dernier

Le cabinet juridique montréalais LPC Avocat a déposé une demande d’autorisation d’action collective contre le géant des télécommunications Rogers Communications en raison de la panne de son réseau vendredi dernier qui a privé bon nombre de Canadiens de service durant au moins 15 heures.

Bell lance un service Internet 3 gigabits dans la ville de Québec

Bonne nouvelle pour les résidents de la ville de Québec : Bell lance aujourd’hui un service Internet pure fibre qui permet des vitesses de téléchargement de 3 Gbit/s. La vitesse de téléversement de ce service est également de 3 Gbit/s.

Telus investira 11 G$ et créera 7 000 nouveaux emplois au Québec

Telus annonce aujourd’hui des investissements de 11 milliards de dollars sur quatre ans dans son infrastructure réseau, dans ses activités opérationnelles et dans le spectre au Québec. Elle s’engage de plus à investir 70 milliards de dollars à l’échelle du Canada d’ici 2026.

Plus de 7,5 G$ de Québec pour « inventer, développer, commercialiser »

Le gouvernement du Québec annonce la Stratégie québécoise de recherche et d'investissement en innovation 2022-2027 sous le thème « Inventer, développer, commercialiser ».

Internet haute vitesse pour tous : l’initiative progresse

Le gouvernement du Québec annonce aujourd'hui l'octroi d'un financement de 50 M$ afin de déployer un service Internet haute vitesse par satellite de Starlink dans quelques 10 000 foyers québécois pour lesquels une connexion directe n’est pas possible.