Payer la rançon ne garantit pas de récupérer ses données

Près de la moitié des organisations ayant récemment subi une extorsion par rançongiciel, qui ont été interrogées dans le cadre d’un sondage produit par Telus, ont payé la rançon dans l’espoir de récupérer l’accès à leurs données.

Source : guruXOOX / Getty

Toutefois, cet espoir ne s’est concrétisé que pour un peu moins de la moitié d’entre elles, selon l’étude réalisée par Telus.

Le message à retenir, selon l’étude de Telus, est que les probabilités de récupérer ses données après une attaque par rançongiciel sont inférieures à une chance sur deux.

Selon l’enquête, 67 % des 463 répondants ont déclaré que leur entreprise a été touchée par un rançongiciel. Sur ce nombre, 44 % ont déclaré que leur organisation a payé.

Parmi les répondants des entreprises qui ont payé la rançon, 42 % ont déclaré que leur entreprise a récupéré l’accès complet à ses données, 49 % ont déclaré que leur entreprise n’a récupéré qu’un accès partiel à ses données et 7 % ont déclaré que leur entreprise n’a jamais récupéré ses données.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Des attaques par rançongiciel plus ciblées en 2022

Mordre à l’hameçon peut avoir un coût amer

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Adaptation et traduction vers le français par Dominique Lemoine

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à hsolomon@soloreporter.com.

Articles connexes

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel

Nous savons que la majorité des entreprises ont subi une forme d'attaque de rançongiciel. Selon un sondage Telus publié en 2022, « les cyberattaques sont en hausse au Canada, 98 % des organisations canadiennes signalant une cyberattaque au cours des 12 derniers mois ».

SAS Hackathon 2022 : Résoudre les problèmes du monde réel à l’aide de données

C’est cette semaine que SAS annonçait les gagnants de son Hackathon 2022. Parmi 70 équipes qualifiées du monde entier et 50 soumissions, SAS a retenu 13 équipes pour leur innovation utilisant l'intelligence artificielle infonuagique Viya de SAS, Microsoft Azure et d'autres technologies. 

La marque de rançongiciel Conti est morte, mais le groupe se restructure

La marque du groupe de rançongiciel Conti est morte. C'est ce que concluent des chercheurs d'Advanced Intelligence. Son infrastructure liée aux négociations, aux téléchargements de données et à l'hébergement de données volées a été fermée.

L’erreur humaine principale cause de violation de données

L'erreur humaine demeure un facteur majeur dans les violations de données, selon l'analyse annuelle de Verizon des cyberattaques dans le monde.