Patrick Pichette passe de Google à iNovia

Le Québécois et désormais ancien premier vice-président et directeur financier chez Google devient associé chez iNovia Capital.iNovia

iNovia Capital, qui se présente comme étant un fournisseur de financement sous forme de capital de risque pour des entreprises en démarrage du secteur des technologies, et qui est basé à Toronto, Montréal et San Francisco, affirme que les cadres supérieurs Patrick Pichette de chez Alphabet/Google et Dennis Kavelman, qui a notamment été directeur de l’exploitation chez RIM/BlackBerry, rejoignent ses rangs en tant qu’associés généraux.

La société de capital de risque mentionne avoir financé le développement de Lightspeed, WorkFusion, AppDirect, Clearpath Robotics et Top Hat.

« Patrick et Dennis ont développé des entreprises jusqu’à ce qu’elles génèrent des revenus se chiffrant dans les dizaines de milliards de dollars », soutient iNovia Capital, ajoutant que Patrick Pichette a notamment « supervisé la création de la structure Alphabet » et participé « à plus de 200 acquisitions ».

iNovia ajoute aussi prévoir une expansion en Europe avec l’ouverture d’un bureau à Londres, ainsi que gérer 500 millions de dollars qui sont répartis dans trois fonds d’investissement.

Lire aussi :

Capital de risque en technologie : le Québec devance le reste du Canada

Capital de risque : iNovia et SoftTech financent Poka

Google supprime 4000 emplois chez Motorola Mobility

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

Des résultats et des prévisions sombres pour les géants de la technologie

Alphabet, Amazon, Meta et Microsoft ont toutes annoncé des bénéfices défavorables, rapportant des baisses des revenus et des cours des actions après des décennies de croissance alors qu'ils font face à une hausse de l'inflation et des taux d'intérêt et à une récession imminente. Selon certaines informations  les quatre sociétés affichent une perte de capitalisation boursière combinée de 350 milliards de dollars américains.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.

BlackBerry QNX OS obtient une autre certification de sécurité critique

BlackBerry annonce  que son système QNX OS for Safety 2.2 sera certifié au niveau 4 d'intégrité de sécurité, le niveau le plus élevé de la norme de sécurité EN 50125 établie par le Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC).