Partenariat Québec-France en impression 3D

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) signe une entente de coopération avec l’Association française en prototypage rapide (AFPR).Illustration du concept d'impression en 3D

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est une société d’État qui a pour mission la compétitivité des secteurs industriels du Québec grâce au partage de son expertise, précise que cette entente porte sur les besoins des entreprises en matière de fabrication additive, qui est aussi connue sous l’appellation impression 3D.

« L’entente consiste à mettre en commun les ressources et les expertises respectives, de même qu’à mobiliser les acteurs de la filière manufacturière 3D, pour optimiser l’émergence de la fabrication additive dans les entreprises manufacturières au Québec et/ou en France, tous domaines d’application confondus », affirme le CRIQ.

L’expertise de l’AFPR en prototypage rapide concerne l’ensemble des techniques informatiques, mécaniques, laser et de chimie des matériaux qui permettent de réduire les délais de fabrication de prototypes.

La signature de cette entente sur la création d’un réseau de partenaires francophones en matière de partage d’informations et de spécialistes a été annoncée à Trois-Rivières. Le CRIQ ajoute que cette signature de partenariat s’inscrit dans son mandat de coordonner le Réseau Québec-3D.

Lire aussi:

Le CRIQ se lance dans l’impression 3D

Articles connexes

5G : Apple sur le point de racheter des puces pour téléphone d’Intel

Apple négocie le rachat de puces pour téléphones 5G du fabricant Intel pour environ 1 million de dollars, rapportait lundi le Wall Street Journal.

Le CRIQ fusionné à Investissement Québec

Le Centre de recherche industrielle du Québec sera fusionné à Investissement à Québec dans le cadre d'une réforme du modèle d'intervention d'Investissement Québec.

Le CRIQ prépare un centre d’impression 3D de démonstration

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) prévoit ouvrir un centre d'impression 3D où il mettra à la disposition d'entreprises manufacturières des équipements de démonstration.

Certification de promotion des transformations numériques

Le Bureau de normalisation du Québec lance une certification...

Un regroupement de Québec se prépare à un « tsunami numérique »

De 30 à 60 % des emplois actuels seraient automatisables...