Panier Bleu veut offrir une plateforme transactionnelle


Marie Pâris - 26/01/2021

Le Panier Bleu annonce un investissement de 900 000 $ avec Desjardins et Banque Nationale pour jeter les bases d’un écosystème numérique québécois, afin de « représenter une véritable alternative aux géants mondiaux du commerce en ligne ».

Image : Getty

« À eux seuls, en travaillant en silos, il est extrêmement difficile pour nos commerçants de rivaliser avec les standards établis par les géants mondiaux du commerce en ligne, a noté Alain Dumas, directeur général du Panier Bleu, en conférence de presse. Or, nous sommes convaincus qu’à conditions égales ou similaires – prix, simplicité, rapidité -, les Québécois préfèrent encourager des commerçants d’ici. »

La démarche, qui fait suite aux 50 recommandations du Panier Bleu issues des Chantiers sur l’avenir du commerce de détail au Québec, vise à créer une plateforme de vente transactionnelle commune pour les détaillants québécois d’ici à l’automne 2021. Il s’agit notamment d’augmenter la visibilité des commerçants d’ici sur le Web et de réduire leurs coûts liés à la transition numérique.

Cet écosystème numérique québécois s’appuiera notamment sur la création d’une place de marché virtuelle commune : l’objectif consiste à offrir des solutions transactionnelles en premier lieu aux détaillants qui n’en ont pas. La plateforme inclura un profil d’utilisateur unique et un panier d’achats commun à tous les marchands participants.

Parmi les huit chantiers de travail qui constituent le projet, le volet Capacités technologiques du commerce numérique sera présidé par Nicolas Genest, président-directeur général, CodeBoxx.

« Avec l’annonce aujourd’hui de cette nouvelle phase, je suis convaincu que nous pourrons aider des dizaines de milliers de détaillants et de producteurs québécois à tirer leur épingle du jeu dans l’univers du commerce en ligne », a pour sa part commenté Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.




Tags: , , , ,