Paiement mobile : Option consommateurs interpelle les fournisseurs d’applis

Des politiques de confidentialité relatives aux applications de paiement mobile au point de vente comporteraient des lacunes, selon Option consommateurs.Illustration du concept de paiement mobile

Option consommateurs (OC), qui se présente comme étant une association à but non lucratif de promotion et de défense des droits des consommateurs, affirme avoir réalisé une recherche portant sur la manière dont les entreprises qui offrent des applications de paiement mobile au point de vente informent, ou non, les consommateurs sur les enjeux en matière de vie privée et de confidentialité.

L’association aurait analysé des politiques de confidentialité parmi lesquelles, à son avis, « plusieurs comportent des lacunes ». Ces lacunes incluraient un « accès difficile », un « manque de clarté », ainsi qu’une « mauvaise adaptation au contexte de la communication d’information sur support mobile ».

OC explique que « pour fonctionner, les applications de paiement mobile nécessitent d’accéder à vos renseignement personnels, ce qui comporte des enjeux importants en matière de vie privée » et qu’il « est primordial de relever et de corriger rapidement les lacunes en matière de vie privée » en raison de la croissance de la « popularité » de ce mode paiement.

Les observations d’OC seraient aussi basées sur des entretiens avec des utilisateurs et sur des tests réalisés à l’interne.

Selon Annik Bélanger-Krams, auteure de l’étude et avocate, « il est important que les entreprises adaptent leurs méthodes de communication aux téléphones, lesquels représentent des défis différents des ordinateurs ».

À son avis, « l’appareil mobile est une mine d’or en matière de renseignements personnels et les applications de paiement mobile peuvent recueillir une multitude de renseignements personnels, dont plusieurs sont sensibles ».

OC souligne que les fabricants d’appareils mobiles devraient eux aussi « se préoccuper de la vie privée » dès la conception de leur produit pour gagner la « confiance » des consommateurs.

Lire aussi:

Vie privée : méfiance envers les entreprises Internet aux États-Unis

Vie privée : des universitaires demandent une enquête publique

L’ACEI lance une chaîne de confiance Web

Articles connexes

Lightspeed annonce ses résultats financiers

Lightspeed Commerce, un fournisseur de plateforme commerciale centralisée destinée aux commerçants du monde entier annonçait la semaine dernière ses résultats financiers pour le trimestre clos le 30 juin 2022. De façon générale, le constat est que le retour des clients dans les magasins et les restaurants permet à la société d'enregistrer des résultats supérieurs aux prévisions.

Ajout d’un tableau de bord à l’édition commerciale de 1Password

Une application canadienne de gestion des mots de passe a ajouté un tableau de bord pour permettre aux administrateurs informatiques de voir plus facilement combien d'employés ne profitent pas des capacités de sécurité du produit.

La marque Telus reconnue comme la plus digne de confiance au Canada

Pour une quatrième année consécutive, Telus est nommée marque de télécommunications la plus digne de confiance au Canada.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.

Institut d’IA appliquée à l’Université Concordia

Un institut d’intelligence artificielle appliquée a été lancé par l’Université Concordia à Montréal.