P$ Service mobile : une utilisation en hausse

L’utilisation de l’application P$ Service mobile lancée en 2012 serait croissante, selon son créateur, la société en commandite Stationnement de Montréal.Pservicemobile

D’après un sondage, réalisé auprès de 3 000 des 532 000 abonnés que compterait cette application dans la grande région de Montréal, deux tiers des abonnés (63 %) n’utiliseraient que l’application pour payer leurs places de stationnement. Un chiffre en augmentation de 15 % par rapport à 2013. De plus, un tiers d’entre eux se serviraient de l’application au moins une fois par semaine.

La majorité de ces utilisateurs payeraient leur stationnement, grâce à l’application P$ Service mobile, pour se rendre dans un lieu de divertissement ou de consommation. En effet, 73 % des abonnés auraient recours à l’application dans le cadre de sorties sociales, 66 % pour faire du magasinage et 55 % pour assister à des événements et à des spectacles.

Quant au taux de satisfaction, il serait élevé, puisque 86 % des répondants se diraient « très satisfaits » de l’application, qui est offerte sur Android, iOS et BlackBerry, tandis que 100 % d’entre eux seraient prêts à la recommander.

En août, Rémi Racine, le président du conseil d’administration d’Accessum, l’organisme qui gère Stationnement de Montréal, a indiqué à La Presse, qu’une transaction sur trois était effectuée par téléphone intelligent. Il a ajouté vouloir réduire le coût d’utilisation de l’application de 20 à 10 cents et intégrer des fonctions de guide touristique à l’application.

Lire aussi :

Transport automobile et mobilité : 3 applications incontournables

P$ Service Mobile : La stratégie de Stationnement de Montréal

Service de paiement mobile pour les parcomètres de Stationnement de Montréal

Articles connexes

La souche de rançongiciel ARCrypter expliquée par BlackBerry

Une nouvelle souche de rançongiciel a été détectée par des chercheurs de BlackBerry qui affirment qu'elle aurait frappé des organisations au Canada, en Chine, au Chili et en Colombie.

Google paiera 391 millions de dollars pour avoir induit en erreur les utilisateurs d’Android

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars américains et d'être plus transparent avec les consommateurs sur ses pratiques de confidentialité et de capture de données dans le cadre d'un règlement avec 40 États américains.

De nombreuses entreprises nord-américaines n’ont pas d’assurance contre la cybercriminalité

De nombreuses organisations nord-américaines n'ont toujours pas de cyber assurance, révèle une nouvelle étude, et celles qui en ont n'ont pas une couverture suffisante.

Ajout d’un tableau de bord à l’édition commerciale de 1Password

Une application canadienne de gestion des mots de passe a ajouté un tableau de bord pour permettre aux administrateurs informatiques de voir plus facilement combien d'employés ne profitent pas des capacités de sécurité du produit.

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.