Outil en ligne du CRTC pour aiguiller les consommateurs

Le CRTC lance un outil pour aider les consommateurs à trouver leurs fournisseurs de services de téléphone, Internet et télévision.CRTC_logo

Baptisé « Les fournisseurs de services de communication au Canada », l’outil vise à conseiller le grand public sur les services qui sont offerts et sur les types de technologies de l’information utilisées par les fournisseurs.

L’outil présente aussi des conseils pratiques et des informations sur les changements de fournisseurs, ainsi que des liens vers des sites qui permettent de comparer les services et les forfaits entre eux. Une dizaine de sites sont proposés, dont certains notant la qualité des fournisseurs. Cependant, seulement trois d’entre eux sont disponibles en français : Protégez-vous, PlanHub et Comparaison cellulaires. Ces deux derniers ne traitent que des services téléphoniques mobiles.

La création de cet outil en ligne survient alors que les entreprises de services de télévision s’apprêtent à modifier leur offre commerciale, à la demande du CRTC. À compter du 1er mars, elles devront offrir des forfaits de base moins chers ne dépassant pas les 25 dollars par mois, coût de location d’équipement non inclus. De plus, d’ici le mois de décembre, elles devront développer une offre de petits forfaits de chaînes ou laisser à leurs clients la possibilité de choisir des chaînes à la carte.

Lire aussi:

Télécoms : baisse des plaintes, mais hausse des violations au Code

Télécoms : les fournisseurs coincés entre divers intérêts

Une entreprise de télécoms africaine mise sur EXFO

Articles connexes

Pourquoi les conseils d’administration ignorent les RSSI et 4 façons de les amener à écouter

Imaginez un adulte devant vous parlant dans une langue étrangère inintelligible. Selon Jeffrey Wheatman, c'est ainsi que la plupart des responsables de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) sonnent à leurs conseils d'administration et à la direction générale.

La date limite pour la fusion Rogers-Shaw reportée au 17 février

Rogers, Shaw et Québecor ont annoncé ce matin dans une déclaration conjointe que la date limite pour finaliser le projet de fusion Rogers - Shaw et la vente de Freedom Mobile à Québecor a été reportée au 17 février, en attendant l'approbation du ministre de l'Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne.

TekSavvy exhorte le ministre Champagne à bloquer la fusion Rogers-Shaw et à refuser l’offre de Vidéotron pour Freedom Mobile

Le fournisseur de service Internet (FSI) indépendant Teksavvy de Chatham, en Ontario, a demandé aujourd'hui au ministre de l'Industrie, des Sciences et de la Technologie du Canada, François-Philippe Champagne, de bloquer la fusion de 26 milliards de dollars proposée en refusant le transfert des licences de spectre sans fil de Shaw ainsi que l'acquisition de Freedom Mobile par Vidéotron.

La saga de la fusion Rogers-Shaw : bilan 2022

La saga de la fusion Rogers-Shaw a suivi un chemin cahoteux en 2022, à la suite des revers de plusieurs « chiens de garde » de la concurrence, de quelques victoires de courte durée, de nouvelles entreprises et de désillusion après un trop grand nombre de rencontres de médiation sans succès.

Nominations à la tête du CRTC

L'honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, annonçait hier la nomination de Vicky Eatrides au poste de présidente et première dirigeante et d'Alicia Barin et Adam Scott aux postes de vice-présidents du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).