Optimisme et craintes envers les réseaux conçus par logiciel

Les entreprises de technologies de l’information aux États-Unis seraient divisées au sujet de l’adoption de l’approche de réseaux conçus par logiciel, selon un sondage de la firme Wakefield Research.Illustration du concept de réseau conçu par logiciel

Le commanditaire du sondage, le fournisseur de solutions de réseautage Juniper Networks, affirme que 52,5 % des répondants parmi 400 décideurs de l’industrie des technologies de l’information (TI) qui ont été consultés aux États-Unis se disent enthousiastes envers l’implantation de réseaux conçus par logiciel. Il ajoute que la majorité d’entre eux prévoient adopter de tels réseaux pendant la prochaine année.

Le réseau conçu par logiciel est fondé sur une approche d’architecture de réseau qui consiste à découpler le plan de contrôle, qui sert à décider où doit être acheminé le trafic de données, du plan des données, soit des systèmes sous-jacents de routage qui acheminent le trafic vers la destination souhaitée.

Cependant, Juniper Networks soutient que 47,5 % des entreprises consultées ont déclaré ne pas avoir de plan d’implantation de cette technologie.

Parmi les entreprises qui disaient planifier l’adoption de réseaux conçus par logiciel, 74 % d’entre elles planifiaient de le faire durant la prochaine année, tandis que 30 % planifiaient de le faire durant le mois suivant le sondage.

Parmi les décideurs qui disaient ne pas avoir de plan, 50 % auraient identifié le coût comme étant un obstacle à l’adoption de cette technologie, alors que 35 % auraient nommé la difficulté d’intégration avec les systèmes qui sont déjà utilisés. De plus, 34 % de ces décideurs auraient fait part de préoccupations relatives à la sécurité et 28 % auraient relevé le manque de compétences de leur personnel actif.

Articles connexes

Une étude de Deloitte Canada révèle des lacunes dans l’accès à la technologie et aux compétences numériques

Un nouveau rapport de Deloitte Canada révèle des lacunes croissantes dans l'accès des Canadiens à la technologie numérique et au développement des compétences, ainsi qu'une menace accrue pour leur vie privée et leur sécurité en ligne.

Quatre millions de Canadiens veulent passer à la 5G en 2023, selon une étude d’Ericsson

Ericsson, un important fournisseur de services de réseau 5G au Canada, publie aujourd’hui les résultats canadiens de sa plus grande étude menée à ce jour auprès des consommateurs. Elle démontre que quatre millions d'utilisateurs de téléphones intelligents comptent passer aux services 5G au cours des 12 à 15 prochains mois.

L’utilisation de l’authentification multifacteur augmente, selon des données de Cisco

Les organisations du monde entier, y compris du Canada, adoptent de plus en plus l'authentification multifacteur (AMF) pour accroître leur niveau de cybersécurité, selon un nouveau rapport de Cisco Systems.

Les organisations devraient utiliser une stratégie de gestion des talents basée sur les compétences

Alors que les leaders technologiques luttent pour attirer les talents, ils doivent créer une organisation adaptative qui développe et applique les connaissances et les compétences pour stimuler la résilience, a révélé une nouvelle étude Forrester 

La moitié des professionnels de la sécurité pensent que les risques dans le nuage sont plus importants que sur site

Alors que les organisations se tournent de plus en plus vers l’infonuagique, il n'est pas surprenant que les cybercriminels attaquent de plus en plus les applications basées sur le nuage.