Optimisation technologique de la recherche clinique au CHU Sainte-Justine


Jean-François Ferland - 11/11/2005

IBM annonce une contribution à un projet d’infrastructure informatique destiné à établir un référentiel de données commun aux projets de recherche de l’institution québécoise.

(Washington, D.C.) – Dans le cadre du sommet international BioBank Summit IV, qui réunissait cette semaine à Washington près d’une centaine de spécialistes en recherche clinique sur le cancer, IBM a annoncé sa collaboration à un projet d’établissement d’une infrastructure informatique au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine pour accélérer la transmission et le partage des données médicales aux groupes de recherche sur les maladies infantiles.

Le projet pilote, confiné à la portion associée au traitement de la leucémie au département d’oncologie, a pour but d’implanter un moteur de plate-forme d’interrogation des bases de données pour intégrer les données cliniques et génomiques et ainsi former un référentiel de données médicales qui sera accessible aux divers groupes de recherche de l’institution. Le projet a pour but de mieux définir les marqueurs génétiques de la leucémie lymphoblastique aiguë et la mise au point de protocoles thérapeutiques en fonction du profil génétique de chaque patient. Depuis trois ans, tous les petits patients de l’hôpital sont considérés comme des sujets potentiels de recherche.

« Ce projet vise à intégrer l’information structurée afin qu’elle soit utilisée telle quelle par les chercheurs, tout comme d’ajouter l’information de façon dynamique dans le temps pour les états pharmacogénétiques, explique le docteur Daniel Sinnett, professeur agrégé à l’Université de Montréal et chef de l’axe leucémie-cancer du centre de recherche. Alors que plus de 14 000 visites de patients sont réalisées par année au département d’oncologie, dont 5 000 en rapport à la leucémie, nous voulons créer un système qui permettra de transmettre plus facilement l’information aux projets de recherche. Ceci évitera d’effectuer la recherche et la transmission manuelle de l’information et réduira les délais d’interrogation des données de plusieurs jours à quelques minutes. »

Le fabricant de systèmes informatiques IBM fournit le matériel, les logiciels ainsi que des ressources techniques qui oeuvreront de concert avec les membres des départements d’oncologie et d’informatique de l’institution hospitalière. Le projet pilote, entamé en août dernier, devrait être complété au printemps de 2006. Selon M. Sinnett, un résultat concluant pourrait mener à un déploiement de l’infrastructure au sein de l’institution, dont les processus de suivi entraînent plus de 250 000 visites par année.

Outre cette initiative, IBM a annoncé des collaborations de même ordre au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York et au Molecular Profiling Institute à Phoenix.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+