Okiok cède les droits d’un logiciel à Siemens


Jean-François Ferland - 24/03/2006

Le développeur de Laval vend sa solution Global Trust au géant allemand de l’industrie des télécommunications et paraphe un contrat de développement et de soutien de trois ans.

L’entreprise lavalloise Okiok, qui développe et commercialise des solutions de sécurité et de commerce électronique, annonce qu’elle a cédé les droits commerciaux de sa solution logicielle Global Trust à Siemens, un important joueur du marché des télécommunications d’envergure internationale.

Global Trust est un utilitaire de gestion des accès aux ressources informatiques et de gestion des privilèges en entreprise qui permet aux organisations de mettre en place une seule infrastructure de sécurité. Cette solution accessible via un portail Web permet l’application de normes de sécurité articulées autour du langage XML pour assurer le respect de l’intégrité de l’information produite dans les journaux d’accès au sein des entreprises.

La technologie sous-jacente de la solution, qui a nécessité trois années de développement, était utilisée chez quelques clients dans le secteur bancaire, mais a été redéveloppée dans un contexte de revente.

Claude Vigeant, le président de Okiok, explique que son entreprise a œuvré avec une firme de développement des affaires à l’approche d’une quarantaine de firmes aux États-Unis et en Europe pour trouver un acquéreur pour la solution. Ces démarches ont nécessité la majeure partie de l’année 2005.

« Siemens est un géant dans son domaine et constitue le genre d’entreprise qui est une bonne clientèle cible pour ce genre de solution. Nous en sommes très fiers (de la transaction) », déclare M. Vigeant.

« Cette entreprise a un processus de filtrage assez robuste, mais [leurs gens] ont été très surpris par notre solution et ont voulu valider dès les premières étapes que ce qu’on leur présentait était vrai et réel. Nous leur avons rapidement démontré notre produit en leur remettant une version de démonstration, et c’est comme cela que (le processus) a démarré », explique-t-il.

Précédemment, Okiok a cédé selon la même approche les droits d’un autre produit, soit une solution d’ouverture de session unique, à l’entreprise Beta Systems également basée en Allemagne.

Période de transition

L’entente avec Siemens inclut également un accord de transition pour assurer le développement et le soutien de la solution Global Trust pour une durée de trois ans. Selon M. Vigeant cet accord devrait permettre à Okiok de grossir son chiffre d’affaires et de conserver l’entièreté de son équipe composée d’une trentaine de spécialistes, dont la moitié est affectée au développement de produits.

Le président de Okiok ajoute que son entreprise poursuivra le développement de nouveaux produits. « Nous oeuvrons déjà sur de nouvelles solutions, mais pour l’instant la stratégie de commercialisation n’est pas déjà jouée d’avance, indique M. Vigeant. Il y a des solutions que nous vendrons nous-mêmes via des canaux de distribution, alors que nous visons beaucoup le marché asiatique, tout comme des solutions qui pourront être revendues. »

« Il y aura également d’autres opportunités avec Siemens et Beta Systems, pour lesquels nous agissons à titre d’experts locaux pour ces technologies, pour l’intégration des solutions et pour le déploiement chez la clientèle », ajoute-t-il.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+