Nouveau chef de la direction financière pour Rogers

Rogers Communications vient de nommer Anthony Staffieri au poste de vice-président principal et chef de la direction financière (CFO).

M. Staffieri remplacera Bill Linton, qui prendra sa retraite au deuxième trimestre de 2012.

Anthony Staffieri agissait récemment à titre de vice-président principal, Finances, chez BCE, où il dirigeait le service des finances des secteurs sans fil et filaire. M. Staffieri a aussi été chef de la direction financière chez Celestica, pour les Amériques et, auparavant, associé principal chez PricewaterhouseCoopers.

Rogers précise dans un communiqué que Bill Linton demeurera chez Rogers Communications à titre de membre de l’équipe de la haute direction jusqu’à la fin de 2012 pour « veiller à l’achèvement des projets clés de l’entreprise ».

« Au cours des dernières années, Bill Linton a beaucoup contribué aux succès de Rogers. Sous son leadership, nous avons grandement consolidé notre bilan, ce qui nous a permis de générer une valeur importante pour les actionnaires et de mettre en œuvre des pratiques exemplaires relatives aux contrôles et aux rapports financiers. Il a mis sur pied une équipe des finances hors pair, et je tiens à le remercier de son apport », a déclaré le président et chef de la direction de Rogers, Nadir Mohamed.

Résultats financiers en légère hausse

Rogers a également dévoilé ses résultats financiers pour le 3e trimestre terminé le 30 septembre ce mercredi. L’entreprise a fait état d’un bénéfice net de 485 millions de dollars (89 cents par action) en excluant les éléments non récurrents, lui qui était de 479 millions de dollars (83 cents par action) à la période correspondante il y a un an. Cela représente une augmentation de 1 %.

Les revenus de la société ont aussi grimpé de 1 % à 3,15 milliards de dollars, comparativement à 3,11 milliards de dollars l’an dernier.

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’octobre 2011 de Direction informatique, cliquez ici

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

La concurrence peut-elle accroître la résilience du Réseau ?

Le chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, et son nouveau directeur de la technologie, Ron McKenzie, ont comparu devant le Comité permanent de l'industrie et de la technologie de la Chambre des communes le 25 juillet pour fournir des détails sur la panne du réseau national de l'entreprise le 8 juillet. Au cours de la discussion, des députés ont interrogé les deux dirigeants sur les engagements pris par l'entreprise pour éviter que cela ne se reproduise.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.

Les différences entre les fournisseurs ont contribué à la panne de Rogers, selon son directeur technologique

Le chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, a comparu hier aux côtés de Ron McKenzie, le nouveau directeur technologique de l'entreprise, devant le Comité permanent de l'industrie et de la technologie de la Chambre des communes pour répondre aux questions des parlementaires concernant la panne du réseau de l'entreprise qui a touché des millions de Canadiens le 8 juillet.