Norton Antivirus et Internet Security 2011: Réduire les contraintes


Jean-François Ferland - 14/09/2010

Performances accrues, utilitaires gratuits, incitation à la mise à niveau… Symantec veut convaincre ses clients actuels et potentiels des bienfaits de ses solutions de sécurité.

Symantec, l’éditeur du logiciel de protection contre les virus Norton Antivirus et de la solution de sécurité tout-en-un Norton Internet Security, veut réduire les contraintes qui portent les utilisateurs d’ordinateurs personnels à ne pas utiliser ses solutions ou à ne pas se doter de mécanismes de protection contre les menaces d’ordre informatique.

Dan Nadir, le responsable de la gestion des produits de sécurité Norton aux consommateurs chez Symantec, indique que les nouveautés des éditions 2011 de Norton Antivirus et Norton Internet Security visent l’amélioration des performances des logiciels et le rehaussement de la sécurité, ce qui constitue des objectifs récurrents pour l’éditeur américain. Il souligne aussi que Symantec met une emphase accrue sur l’aide à titre gracieux des utilisateurs d’ordinateurs qui sont déjà infectés ou qui veulent prévenir des situations problématiques.

Par exemple, Norton offre depuis quelque temps sur Internet le gratuiciel Power Eraser qui s’attaque à des logiciels malveillants tenaces et à de faux antivirus. Selon M. Nadir, Symantec estime que 15 % des utilisateurs d’ordinateurs qui téléchargent le gratuiciel n’ont aucun produit de sécurité et que 30 % utilisent un produit de sécurité d’un autre fournisseur.

Dans le réseau social Facebook, le logiciel Norton Safe Web for Facebook analyse les hyperliens contenus depuis les 24 dernières heures dans le fil de nouvelles d’un utilisateur. Également, Symantec offre gratuitement l’outil d’évaluation de la sécurité d’un site Web qui est nommé Safe Web Lite (également offert comme service Web).

« Cette approche d’aide au « nettoyage » est utile à deux niveaux: premièrement, cela met fin aux situations où un client veut utiliser une de nos solutions, mais qu’une infection en bloque l’installation; deuxièmement, d’aider seulement nos utilisateurs ne servirait pas les intérêts de la communauté en général, alors que 60 % des pourriels émaneraient non plus de serveurs de pirates, mais d’ordinateurs d’internautes ordinaires », explique M. Nadir.

L’amélioration des performances des logiciels de sécurité a également fait l’objet d’une attention particulière de la part de Symantec. Notamment, la version 2.0 de l’utilitaire System Insight analyse l’impact sur la mémoire des logiciels exploités en temps réel, puis affiche des messages qui indiquent quels logiciels utilisent trop de cycles de traitement informatique.

« L’utilisateur peut contrôler l’affichage des alertes pour les logiciels ou les fonctions qu’il utilise couramment, par exemple lors du rendu d’un vidéo. Cette fonction semble avoir été populaire, puisque la majorité des 150 000 utilisateurs du programme bêta laissent la fonction générale active, mais la désactivent pour des applications spécifiques », note M. Nadir.

Saisie d'écran IU Norton Internet Security 2011 - cliquez sur l'image pour l'agrandir

L’interface utilisateur de Norton Internet Security 2011

D’autre part, M. Nadir indique que des essais ont été effectués à l’aide des versions bêta des éditions 2011 des logiciels, afin de comparer les gains de performance obtenus en rapport aux éditions 2010. Ainsi, l’utilisation d’Internet Explorer serait 96 % plus rapide, le furetage en ligne aurait été accéléré de 25 %, l’initialisation d’un ordinateur serait 65 % plus efficace et la copie de fichiers serait 66 % plus rapide.

M. Nadir ajoute qu’un essai en laboratoire effectué par la firme Passmark aurait calculé que le furetage du contenu entier de 104 sites Web nécessitait 50,2 secondes avec les logiciels de Symantec, contre 75,2 secondes pour la moyenne de l’industrie.

Interrogé sur les mesures prises par Symantec pour rassurer les utilisateurs quant aux impacts de l’utilisation des logiciels de sécurité sur les performances de leurs ordinateurs, tout en considérant le vieillissement du parc informatique mondial, M. Nadir répond que les versions 2011 des logiciels de Symantec ont été essayées sur de vieux ordinateurs. Il ajoute que l’éditeur fait des efforts pour réduire l’empreinte sur la mémoire des systèmes informatiques ainsi que le nombre de processus actifs.

Moderniser le parc de logiciels

Enfin, Symantec prend en main une situation qui persiste depuis longtemps dans le marché de l’informatique, soit l’exploitation d’anciennes versions du logiciel. Plusieurs utilisateurs des logiciels Norton Internet Security et Norton Antivirus renouvellent leurs abonnements annuels pour les définitions de menaces, mais emploient encore des versions des logiciels qui datent de plusieurs années.

Ainsi, les consommateurs qui détiennent un abonnement valide aux versions 2006 et plus des logiciels Norton Internet Security ou Norton AntiVirus sont éligibles à l’obtention d’une mise à niveau gratuite de leur logiciel à la version 2011. Les détenteurs de versions précédentes des logiciels, qui font l’objet de licences perpétuelles, doivent soit opter pour un produit fondé sur un abonnement, soit renouveler la licence de leur produit existant.

M.Nadir précise que Symantec a ajouté à la version 2010 des logiciels un bouton de vérification des mises à jour qui permettra aux utilisateurs d’obtenir la version 2011. Il indique que les utilisateurs de versions précédentes des logiciels seront informés de l’offre de diverses façons.

Norton AntiVirus coûte 49,99 $ pour un utilisateur et 69,99 $ pour trois utilisateurs, alors que Norton Internet Security coûte 79,99 $ pour trois utilisateurs.

Nouveautés et améliorations des versions 2011

* La fonction Reputation Technology, inaugurée dans les éditions 2010 des logiciels, a été bonifiée. Cette technologie établit le niveau de réputation des fichiers et des logiciels à l’aide de logarithmes et d’attributs, comme la date de production, la source de téléchargement et la signature numérique.

* Le logiciel d’analyse des téléchargements Download Insight scrute le contenu obtenu par le biais de nouveaux fureteurs – dont Chrome de Google – mais aussi de logiciels de messagerie instantanée, de logiciels de courriel et de logiciels de téléchargement poste-à-poste.

* L’utilitaire de recouvrement Norton Bootable Recovery Tool, qui permet de balayer et nettoyer le contenu d’un ordinateur à l’aide d’un support initialisable, peut dorénavant être gravé automatiquement sur un CD, un DVD ou une clé USB, au lieu d’avoir à télécharger en ligne l’image ISO d’un CD.

* L’interface utilisateur de la console des logiciels affiche des informations liées à un éventail accru de services en ligne de Symantec – seuls les services de sauvegarde (Online Backup) et de contrôle parental (Online Family) étaient affichés dans la console de l’édition 2010 des logiciels.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+