Niveaux de confiance moyens à élevés envers les métiers des technologies de l’information

Trois Québécois sur quatre font confiance aux développeurs TI et aux spécialistes en intelligence artificielle, selon un sondage.Travailleuse, travailleur, travail, emploi, TI

L’Institut de la confiance dans les organisations (ICO) a rendu public pour une deuxième année son Indicateur de confiance des métiers (ICM), dont les résultats proviennent d’un sondage mené auprès de 1000 Québécois avec son partenaire BIP Recherche.

L’ICO mentionne que 73,6 % des répondants font confiance aux développeurs TI et aux spécialistes en intelligence artificielle en 2021, en baisse de 2 points de pourcentage par rapport à 2020, ce qu’il considère comme étant un « bon » niveau de confiance.

Les webmestres et les intégrateurs web ont obtenu un niveau de confiance de 66,7 %, ce qui est considéré comme étant « moyen », en baisse de 6 points de pourcentage par rapport à 2020.

Les métiers des technologies de l’information (TI) qui obtiennent de niveaux de confiance qui sont jugés « élevés » par l’ICO sont les informaticiens et les programmeurs avec 86,7 %, en baisse de 5 points de pourcentage par rapport à 2020, les graphistes et les concepteurs avec 86,3 %, en baisse de 6 points de pourcentage par rapport à 2020, ainsi que les chercheurs et les scientifiques avec 85,1 %, en baisse de 3 points de pourcentage par rapport à 2020.

Selon l’ICO, « le niveau de confiance envers l’ensemble des 76 métiers [mesurés] a chuté de 2,2 % par rapport à 2020. Ce sont essentiellement les métiers qui avaient bénéficié en 2020 d’une prime COVID-19 qui ont connu les plus fortes baisses ».

Lire aussi :

Les Canadiens âgés ont plus confiance dans l’IA pour sauver la planète

Identification numérique : lancement du Cadre de confiance pancanadien

Les 20 métiers liés aux TI les plus recherchés par les entreprises

Articles connexes

La marque Telus reconnue comme la plus digne de confiance au Canada

Pour une quatrième année consécutive, Telus est nommée marque de télécommunications la plus digne de confiance au Canada.

Enjeux d’externalisation avec la situation en Europe

Le conflit en Europe perturbe l’accès à des ressources humaines en technologies de l'information et en ingénierie.

Agents conversationnels : Botpress revient sur 2021

Selon Botpress, une entreprise en démarrage basée à Québec qui développe une plateforme à code source ouvert de création d’agents conversationnels, l’utilisation de sa plateforme a doublé en 2021.

Commerce électronique : Absolunet acquise par Valtech

L’entreprise de services de commerce électronique Absolunet, basée à Montréal et à Sainte-Thérèse au Québec, a été acquise par l’entreprise de services et transformations numériques Valtech, basée au Luxembourg.

La programmation à code source ouvert doit-elle être rémunérée?

Un développeur contestataire de codes source ouverts a soulevé des questions sur la rémunération et l’éthique.