Neuf carbure sur la technologie de Nortel

L’entreprise de communications française exploite la technologie de Nortel pour fournir ses services de communications sans fil et filaires convergents.

L’opérateur français Neuf Cegetel a porté son choix sur la technologie de téléphonie IP d’architecture IMS (IP Multimedia Subsystem) de Nortel pour mettre en œuvre son service de communications convergentes Twin. Neuf Cegetel compte un bassin de plus de 1,4 million d’abonnés de services résidentiels à large bande, dont 500 000 sont desservis avec la technologie de Nortel depuis 2004.

Le premier service du genre en France, Twin permet de faire converger sur une même infrastructure les services de téléphonie fixe et mobile et ainsi de réduire de 10 à 30 % la facture de téléphonie mobile, en plus de bénéficier d’un service d’accès Internet à large bande offrant une performance maximale de 11 Mbps. Étant donné que l’architecture IMS permet de faire abstraction du type d’appareil utilisé pour communiquer, les communications mobiles effectuées au niveau de cette architecture sont considérées, aux fins de la facturation, comme des communications téléphoniques filaires, beaucoup moins dispendieuses. De plus, l’abonné reçoit une seule facture pour l’ensemble des services de communications utilisés.

Neuf Cegetel utilise plus spécifiquement le serveur Multimedia Communication Server 5200 de Nortel qui permet d’offrir des services de communications vocales, de messagerie et de communications multimédias unifiés et d’accès Internet à haute vitesse sur une même infrastructure. MCS 5200 supporte les standards 3GPP (IMS), 3GPP2 (MMD), Packet Cable 2.0 et TISPAN. Neuf Cegetel collabore d’ailleurs depuis 2005 avec Nortel au peaufinage de sa technologie IMS, au niveau d’un projet pilote appelé Neuf BeautifulPhone.

D’autre part, Nortel a procédé à la nomination de Ellen Bovarnick au poste de vice-présidente Six Sigma et Qualité globale. À ce titre, Mme Bovarnick, qui était auparavant vice-présidente, excellence des processus d’affaires chez Coca-Cola, à Atlanta, sera responsable de la mise en œuvre de la stratégie Six Sigma, de la gestion de la satisfaction de la clientèle, de l’amélioration des processus d’affaires et de l’élévation des standards de qualité de l’entreprise. Elle a aussi été responsable des stratégies Six Sigma chez GE Capital Mortgage et chez Honeywell International, division Aérospatial.

Articles connexes

Le rapport de Cisco sur le piratage de l’AMF appuie une présentation de la conférence Black Hat

L'authentification multifacteur (AMF) est une défense importante que les professionnels de la sécurité informatique devraient utiliser dans le cadre d'une stratégie de cybersécurité, déclare l'expert en AMF Roger Grimes – à une condition importante.

Les Canadiens victimes des effets de la « surcharge d’informations »

OpenText, une entreprise qui développe et vend des logiciels de gestion de l'information d'entreprise, a publié hier une nouvelle enquête révélant dans quelle mesure les effets de la surcharge d'informations affectent les Canadiens et comment cela a changé durant la pandémie de COVID-19. 

Telus : 1,5 % de plus pour payer par carte de crédit hors-Québec

Le géant des télécommunications Telus s’est adressé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour obtenir la permission d’ajouter un supplément de 1,5 % aux factures de ses clients qui payent par carte de crédit. S'il est approuvé, ce supplément pourrait être en vigueur dès octobre.

Partenariat entre SITA et trois importants aéroports canadiens

Un nouveau partenariat annoncé aujourd'hui entre trois des principaux aéroports du Canada vise à offrir aux voyageurs une expérience plus rapide et plus efficace par l'adoption d'une plateforme technologique commune.

Plus de poursuites judiciaires probables dans l’affaire de divulgation de documents de Waterloo, affirme un expert

Une récente affaire de divulgation de documents qui a forcé TextNow Inc. de Waterloo en Ontario à nommer deux de ses abonnés accusés d'avoir terrorisé les employés de la société de jeux Bungie Inc. pourrait entraîner de nouvelles poursuites civiles ou pénales contre ceux-ci, affirme l'avocat spécialisé en cybersécurité Imran Ahmad.