NETendances 2010: Portrait du divertissement en ligne au Québec


Jean-François Ferland - 04/11/2010

Selon l’enquête NETendances 2010 du CEFRIO, le jeu en ligne aurait été la troisième forme de divertissement en importance des internautes adultes québécois cette année.

Le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO), un organisme de liaison et de transfert dans le domaine des technologies de l’information, estime que 30 % des internautes québécois joueraient à des jeux en ligne en 2010. Douze mois plus tôt, la proportion d’internautes adultes québécois qui s’adonnaient à des activités ludiques était de 21 %.

Le volet de l’enquête NETendances 2010 qui est consacré au divertissement en ligne estime que 24 % de la population totale adulte au Québec, soit 1,5 million de personnes, s’adonnerait au jeu en ligne.

Cette proportion d’internautes placerait le jeu en ligne au troisième rang des divertissements privilégiés par les internautes adultes québécois, estime le CEFRIO, derrière le visionnement de vidéos (45 %) et l’écoute de la télé ou de la radio sur le Web (41 %), et devant le téléchargement de musique (27 %).

Selon l’enquête du CEFRIO, 21 % des internautes adultes québécois auraient joué en 2010 sur des sites de jeux, 11 % se seraient divertis au moyen des jeux contenus dans des réseaux sociaux et 9 % auraient joué à des jeux sur console vidéo par le biais de la Toile. Le tiers et des hommes et 27 % des femmes internautes au Québec auraient joué au moins à une forme de jeu en ligne en 2010.

Le groupe d’âge où l’on retrouve le plus grand nombre d’internautes adultes québécois qui joueraient à des jeux en ligne serait celui de 18 à 24 ans (48 %), suivi des 35 à 44 ans (33 %) et les 25 à 34 ans (31 %).

Visionnement de vidéos

L’étude NETendances 2010 du CEFRIO estime que 45 % des adultes internautes québécois visionneraient des vidéos en ligne. L’enquête évalue que 2,2 millions d’adultes visionneraient des vidéos en ligne parmi la population totale, soit parmi les internautes et les non-internautes.

En 2009, la proportion d’internautes adultes québécois qui regardaient des vidéos était de 47 %. Selon le CEFRIO, deux récentes initiatives québécoises en webtélé, soit tou.tv de Radio-Canada et Illico Web, pourraient avoir suscité l’intérêt d’une partie de l’auditoire qui regardait auparavant des vidéos en ligne.

Plus de la moitié des hommes (54 %) et 37 % des femmes internautes au Québec regarderaient des vidéos en ligne. Ici encore, c’est le groupe des 18 à 24 ans qui a la proportion d’adeptes la plus élevée (73 %), suivi des 25 à 34 ans (62 %) et des 35 à 44 ans (43 %).

Toutefois, seulement 9 % des internautes adultes québécois auraient téléversé du contenu vidéo en ligne en 2010. Or, en 2009, la proportion d’internautes québécois qui en faisait autant était de 15 %.

Webtélé et webradio

Selon l’étude NETendances 2010 du CEFRIO, 41 % des internautes adultes québécois auraient écouté de la télé ou de la radio sur le Web cette année. En 2009, 29 % des internautes adultes québécois en avaient fait tout autant.

Selon le CEFRIO, 24 % des internautes adultes québécois auraient regardé seulement de la webtélé en 2010, en croissance de 71 % d’année en année, tandis que 29 % des internautes adultes québécois auraient écouté seulement de la webradio en 2010, en augmentation de 32 % en douze mois.

44 % des hommes et 38 % des femmes internautes au Québec auraient écouté de la radio et de la télé sur Internet en 2010. Le groupe d’âge comptant la plus grande proportion d’adeptes de cette forme de divertissement serait le groupe des 25 à 34 ans (57 %), suivi des 18 à 24 ans (48 %) et des 35 à 44 ans (43 %).

Téléchargement de musique

L’étude du CEFRIO évalue que 27 % des internautes adultes québécois auraient téléchargé de la musique de façon gratuite ou payante en 2010, soit un peu moins qu’en 2009 où 29 % des internautes adultes québécois auraient téléchargé de la musique.

Ainsi, 21 % de la population totale du Québec, soit 1,3 million de personnes, aurait téléchargé de la musique en ligne en 2010.

Le tiers des hommes et 27 % des femmes téléchargeraient de la musique gratuite ou payante. Le groupe d’âge d’internautes adultes qui a la plus forte proportion d’adeptes de téléchargement de musique serait celui des personnes âgées entre 18 à 24 ans (41 %), suivi des 25 à 34 ans (37 %). Le groupe des personnes âgées de 45 à 54 ans, avec une proportion de 29 % d’adeptes de cette forme de divertissement en ligne, obtient le troisième rang.

Selon l’étude NETendances 2010 du CEFRIO, 34 % des internautes adultes québécois qui téléchargeraient de la musique gratuite se procureraient aussi de la musique payante. Le groupe d’âge ayant la plus forte proportion d’internautes serait celui des 35 à 44 ans, dont la moitié des personnes serait « fidèle à l’égard de l’industrie musicale ». À l’inverse, les groupes des internautes âgés de 65 ans et plus (25 %) et ceux des internautes âgés de 18 à 24 ans et de 55 à 64 ans (23 %) seraient les moins portés à acheter de la musique lorsqu’ils téléchargent de la musique gratuite.

Livres numériques

Enfin, l’étude NETendances 2010 du CEFRIO estime que 5 % des internautes adultes québécois auraient téléchargé des livres numériques cette année.

Cette forme de divertissement numérique, encore marginale, aurait été surtout prisée par les internautes adultes âgés de 18 à 24 ans (13 %). Viennent ensuite les groupes des internautes de 35 à 44 ans (6 %) et à égalité, des internautes de 25 à 34 ans et de 65 ans et plus, avec 4 % d’adeptes dans chacun de ces groupes d’âge.

Les résultats de l’enquête NETendances 2010 du CEFRIO ont été produits à partir d’un sondage téléphonique qui a été réalisé en août auprès de 1 001 adultes québécois, dans le cadre d’un sondage Omnibus de la firme Léger Marketing.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+