Motion Engine obtient 1,15 M$ en financement

Motion Engine reçoit du financement de la part d’investisseurs et d’un fonds de commercialisation pour le développement de capteurs de mouvement.Logo de Motion Engine

Motion Engine, une entreprise montréalaise qui conçoit et commercialise des capteurs inertiels et des applications de détection de mouvement, a obtenu un million de dollars de la part d’investisseurs du Canada, des États-Unis et de l’Asie. Cette somme servira au financement du développement d’une technologie brevetée qui servira à établir des systèmes de capteurs de mouvement de nouvelle génération.

Également, Motion Engine a obtenu une aide financière de 150 000 dollars de la part d’un fonds de soutien à la commercialisation du Centre de Collaboration MiQro Innovation (C2MI), une entitée de Bromont qui œuvre au développement de l’industrie de la microélectronique au Québec et ailleurs au Canada. Cette aide financière a été octroyée par le biais du Programme des Centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR) du gouvernement du Canada, dont fait partie le C2MI.

Établissement au Québec

Il y a quelques jours, l’entreprise Motion Engine, a annoncé publiquement qu’elle s’établissait « dans le Grand Montréal » dans le cadre de ses activités commerciales, à l’intention des marchés de l’Amérique du Nord et à l’international.

Notamment, Motion Engine compte développer des systèmes pour des appareils électroniques portables, comme des capteurs d’activité et de mouvement, pour diverses applications dans des domaines comme l’automobile et les soins de santé. Également, l’entreprise prévoit développer des microsystèmes électromécaniques et des capteurs de mouvement pour les appareils mobiles et les technologies portables (wearable technologies en anglais).

L’Américain Louis Ross, qui est le fondateur, président et chef de la direction de Motion Engine, a indiqué que l’établissement de son entreprise dans la région de la métropole québécoise était motivé par la présence de joueurs importants dans des secteurs d’activité à pertinence commerciale, comme ceux de la santé, du sport, de la mise en forme et du jeu vidéo, ainsi que par la qualité de la main-d’œuvre potentielle.

Motion Engine a indiqué à Direction informatique qu’elle prévoyait investir jusqu’à 5 millions de dollars dans ses unités d’exploitation au Canada au cours des deux ou trois prochaines années. Également, l’entreprise, qui compte cinq employés pour l’instant, souhaite recruter jusqu’à 20 employés d’ici la fin de l’année prochaine.

L’organisme de promotion Montréal international a participé aux démarches visant à inciter Motion Engine à s’établir dans la région de Montréal.

Motion Engine, qui a confirmé son établissement au Québec il y a quelques jours, a obtenu son certificat de constitution de compagnie en décembre 2012, selon la base de données du Registraire des entreprises du gouvernement du Québec.

Les bureaux de Motion Engine sont localisés au Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM).

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Nouvelle plateforme basée sur l’IA pour aider les PME à prospérer

Cubeler est un portail d’affaires pour aider les PME à réaliser leur potentiel de croissance. Cette plateforme gratuite sur inscription permet aux PME de faire face au changement et d’accélérer leur croissance. d’accélérer la recherche de financement, d’accéder à des perspectives stratégiques sur le marché, de réseauter avec d’autres PME et de créer des publicités hautement ciblées pour promouvoir leurs produits et services.

Aide fédérale de 4 M$ à l’ÉTS pour l’innovation et le transfert technologique

Pascale St‑Onge, ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour le Québec, annonce aujourd'hui une contribution non remboursable de 3,76 M$ à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce soutien vise l'acquisition d'équipements de pointe qui permettront d'améliorer la capacité des entreprises à innover par le biais de transferts technologiques.

Druide informatique offre 1 M$ pour soutenir la recherche en littératie à l’UQAM

Druide informatique, surtout connue pour son populaire logiciel de correction Antidote, octroie 1 million de dollars à la Fondation de l'UQAM pour créer la Chaire de recherche sur les apprentissages fondamentaux en littératie et mettre sur pied la Bourse Antidote en orthopédagogie.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

Le gestionnaire de mots de passe Bitwarden obtient un financement de 100 millions de dollars

Le gestionnaire de mots de passe libre Bitwarden a reçu un investissement intéressant de 100 millions de dollars américains dirigé par la société de capital de croissance PSG.