Montréal se dote d’un Bureau de la Ville intelligente et numérique

L’entité établie par la Ville de Montréal concevra une stratégie de ville intelligente et numérique pour la métropole québécoise au courant de 2014.Logo de la Ville de Montréal

Le Bureau de la Ville intelligente et numérique, qui relèvera de la Direction générale de l’administration municipale de la métropole québécoise, visera notamment à faire de Montréal un meneur en matière de ville intelligente et numérique sur la scène internationale.

« La mise sur pied du Bureau de la Ville intelligente et numérique est un pas important pour que Montréal devienne une ville plus innovante, plus efficiente et plus transparente », a déclaré Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif et responsable des technologies de l’information, de la Ville intelligente, de la réforme administrative et de la jeunesse à la Ville de Montréal.

« Cette démarche unique prendra en considération les attentes des citoyens, s’inscrira dans une collaboration pleine et entière avec les partenaires institutionnels et privés, et s’articulera autour des tendances technologiques contemporaines », a-t-il ajouté.

Quatre personnes travailleront au Bureau de la Ville intelligente et numérique, soit un chef de bureau, une personne vouée à l’analyse et la rédaction, une ressource vouée à la planification et la communication et une ressource administrative. Également, des professionnels en interne et de l’externe collaboreront avec l’entité.

Quatre axes stratégiques

À court terme, ce Bureau de la Ville intelligente et numérique œuvrera à la définition d’une stratégie qui sera articulée sur quatre axes.

Le premier axe de cette stratégie vise la collecte, la valorisation, le partage et l’archivage de données volumineuses en format ouvert. Les activités réalisées prôneront la transparence de l’administration municipale envers la population, l’amélioration de la prise de décision au sein de l’appareil gouvernemental ainsi que la mesure et l’optimisation de l’utilisation des ressources publiques.

Le deuxième axe stratégique a trait à l’amélioration de la communication. Cet axe inclut le déploiement d’une plateforme de communication web et d’applications mobiles pour la communication,  le déploiement d’infrastructures de réseaux filaires et sans fil à haut débit ainsi que l’interaction avec les citoyens, l’établissement d’espaces locaux d’apprentissage et de création pour la réalisation de projets collectifs et créatifs.

Le troisième axe de la stratégie vise la coordination des services publics, par le développement de services numériques et l’établissement de systèmes intelligents de connectivité pour les infrastructures liées aux services municipaux.

Le quatrième axe de la stratégie du Bureau de la ville intelligente et numérique a trait à la collaboration, par le ralliement de divers intervenants pour la mise en place d’un réseau de centres d’incubation et de création d’entreprise, par l’établissement de politiques publiques en soutien à l’innovation technologique et par le soutien d’espaces de laboratoires créatifs lors de l’essai de nouvelles applications.

Également, le Bureau de la Ville intelligente et numérique travaillera à l’identification de chantiers stratégiques et à la définition d’un programme de financement pour ces chantiers. À moyen terme, le Bureau travaillera au développement de projets pilotes d’applications.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a attribué au Bureau de la Ville intelligente et numérique un budget de fonctionnement de 0,4 million de dollars pour le reste de 2014. En 2015, le budget annuel de l’entité devrait être de 0,5 million de dollars.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Partenariat entre SITA et trois importants aéroports canadiens

Un nouveau partenariat annoncé aujourd'hui entre trois des principaux aéroports du Canada vise à offrir aux voyageurs une expérience plus rapide et plus efficace par l'adoption d'une plateforme technologique commune.

Montréal et Calgary devancent Toronto comme lieu de prédilection pour débuter une carrière en TI

On s’est passé le mot à propos de Calgary et de son secteur technologique en expansion, non seulement au pays, mais à l'échelle mondiale, révèlent les résultats d'une nouvelle étude publiée cette semaine par CodeClan d’Édimbourg en Écosse.

Un Montréalais soupçonné d’être derrière le logiciel malveillant Golden Chickens

Selon une enquête menée par une société canadienne de services de sécurité gérés, l'un des cybercriminels à l'origine de la suite de logiciels malveillants Golden Chickens, qui serait préféré par trois grands gangs de cybercriminels russes, vit à Montréal.

Retour du Sommet de Montréal sur l’innovation

Organisé par le Quartier de l’Innovation de Montréal (QiMtl), le Sommet de Montréal sur l’innovation (SMI) est de retour en présentiel après une pause de deux ans, pandémie oblige.

L’industrie de la restauration du Canada aura son premier marché dans le métavers

Restaurants Canada, une association sans but lucratif qui vise à accroître le potentiel de l’industrie de la restauration grâce à des programmes destinés aux membres, la recherche, la défense des intérêts, des ressources et des événements, développe un marché dans le métavers pour son industrie.