Mobilité : Trois nouveaux fournisseurs claquent la porte de l’ACTS

Mobilicity, Public Mobile et Wind Mobile affirment que l’Association canadienne des télécommunications sans fil favorise les grands joueurs, rapporte IT World Canada.Logos de Public Mobile, Mobilicity et Wind Mobile

Mobilicity, Public Mobile et Wind Mobile, trois fournisseurs qui ont été établis à la suite de l’ouverture du marché de services de télécommunications mobiles par le gouvernement du Canada au cours des dernières années, ont quitté l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS), une association industrielle qui regroupe la plupart fournisseurs de services de télécoms mobiles qui sont en activité au Canada.

Dans un article publié dans le portail IT World Canada – une publication soeur de Direction informatique – le journaliste Howard Solomon rapporte que ces trois entreprises déplorent un certain favoritisme de l’ACTS envers les trois grands fournisseurs de services de télécommunications mobiles au Canada, soit Bell, Rogers et TELUS. L’ACTS aurait réfuté ces allégations.

« Lors que nous avons été approchés par l’ACTS, on nous a promis une représentation juste et équitable pour des enjeux portant sur le véritable alignement e l’industrie. Mais malgré l’expression abondante de nos objections et inquiétudes à plusieurs occasions, l’ACTS, à plusieurs reprises, a manqué à sa promesse, ce qui nous a laissés pas d’autres choix que de nous retirer [de l’association] », a déclaré Simon Lockie, le dirigeant responsable des affaires réglementaires chez Wind Mobile, dans un communiqué.

Parmi les trois nouveaux fournisseurs qui ont quitté l’ACTS, seul Public Mobile exploite des présences commerciales au Québec.

L’ACTS n’a pas publié de réaction à ces départs dans les versions française et anglaise de son portail web.

L’article Bitter startups leave wireless association, du journaliste Howard Solomon d’IT World Canada, rapporte également des citations de représentants de Mobilicity et Wind Mobile.

 

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.

L’état de l’identité numérique au Canada

L'identité numérique arrive au Canada, soulevant une foule de questions de même que certaines préoccupations des défenseurs de la vie privée. De nombreuses provinces et le gouvernement fédéral ont lancé des initiatives d'identité numérique pour simplifier et sécuriser l'accès aux services gouvernementaux.