Mobilité: 40 % des revenus seront liés aux données en 2014

Les revenus mondiaux des fournisseurs mobiles qui sont associés à Internet et à la messagerie auront progressé de 21,4 % entre 2012 et 2014, estime ABI Research.Photo d'utilisateur d'appareil mobile

La firme américaine de recherche et d’analyse ABI Research s’attend à ce que les revenus associés aux services Internet et de messagerie représentent 404 milliards de dollars américains parmi des revenus d’environ un billion (mille milliards) de dollars américains qui seront consacrés aux services mobiles par les consommateurs à l’échelle mondiale l’an prochain.

ABI Research souligne que le déploiement de réseaux mobiles de quatrième génération (LTE) en Amérique latine, en Afrique et dans les marchés matures entraînera des taux de croissance plus prononcés des revenus de données mobiles dans ces régions. Selon la firme, l’augmentation de l’utilisation des données par les abonnés devancera la diminution des prix des services Internet et de messagerie.

À l’échelle mondiale, c’est en Amérique du Nord que les revenus associés aux services de données mobiles pourraient en premier dépasser les revenus associés aux services de voix, et ce à compter de 2016.

Toutefois, ABI Research souligne que les revenus mondiaux qui sont associés aux services de messagerie feraient l’objet d’un déclin progressif, alors que les revenus mondiaux qui sont associés aux services Internet mobiles soutiendraient la croissance des revenus liés aux données mobiles. En 2012, 244,2 milliards de dollars américains auraient été dépensés à l’échelle mondiale pour des services Internet mobiles, soit 21 % de plus qu’en 2011.

Également, ABI Research souligne que les revenus associés à l’écoute en continu de la musique, de la vidéo et de la télévision auraient progressé de 26 % en 2012 au sein même les revenus associés aux services Internet mobiles.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

La performance des réseaux canadiens pratiquement inchangée

La société de recherche sur les réseaux Ookla a récemment publié son analyse trimestrielle de l'Internet mobile et fixe pour le Canada. Avec la prolifération des environnements de travail hybrides, les performances des réseaux deviennent de plus en plus importantes. À cet égard, le rapport démontre que les vitesses mobiles du Canada seraient suffisantes pour prendre en charge la plupart des fonctions de travail à distance comme les réunions Zoom et les applications de bureau à distance.

Inquiets de la résilience Internet et des télécoms de votre entreprise ? Posez ces questions

Les pannes pancanadiennes d'Internet et de réseau cellulaire causées par l'incident de la semaine dernière chez Rogers Communications devraient inciter les décideurs des entreprises de télécommunications et de TI à réfléchir attentivement à la résilience des télécommunications dans les services qu'ils achètent.

Le PDG de Rogers admet que la panne aurait été causée par une opération d’entretien

À la suite de la panne majeure de ses services cellulaires, de câbĺodistribution et d'Internet qui a commencé tôt vendredi matin et qui perdure, le président et chef de la direction de Rogers Communications, Tony Staffieri, a publié un nouveau message expliquant ce que l'entreprise croit en être la cause : « une panne du réseau suite à une mise à jour de maintenance de notre réseau central, qui a provoqué un dysfonctionnement de certains de nos routeurs tôt vendredi matin ».

Rogers présente des excuses après une panne majeure

Rogers Communications s’est excusée publiquement après qu’une panne majeure de son réseau ait laissé des millions d’utilisateurs et d'entreprises canadiens sans services Internet et mobiles le 8 juillet.

Près de 1 M$ du fédéral pour une meilleure connectivité mobile à des foyers ruraux du Québec

Le ministère du Développement économique rural annonce un financement fédéral pouvant aller jusqu'à 939 035 $ à Bell pour qu’elle améliore la connectivité mobile dans la communauté des Premières Nations Les Atikamekw de Manawan.