Miser sur la technologie pour prévenir le suicide


Fanny Bourel - 31/10/2017

L’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) obtient un financement de 5 millions de dollars de Québec pour mettre au point une stratégie numérique en prévention du suicide.clavier, ordinateur, dépression

Pour le moment, la manière dont cette stratégie va se concrétiser reste indéterminée. Cependant, l’objectif est de mieux repérer et donc d’aider les personnes vulnérables au suicide, ainsi que d’accroître la visibilité de certaines informations et ressources.

« Les personnes suicidaires lancent souvent des messages avant de passer à l’acte. Certaines le font dans des environnements virtuels et relativement anonymes comme les réseaux sociaux ou les espaces de jeu en ligne, a indiqué, par communiqué, Jérôme Gaudreault, directeur général de l’AQPS. Sachant que certains groupes vulnérables sont peu enclins à utiliser le téléphone ou les rencontres en personne pour exprimer leur détresse et demander de l’aide, la stratégie numérique en prévention du suicide permettra de répondre à leurs besoins. »

« Avec les services en ligne, nous comblerons un vide et nous éviterons que des personnes tombent entre les mailles du filet. Selon les études, le fait d’offrir des services numériques dans une région entraîne une hausse des demandes d’aide; ils permettent de toucher d’autres clientèles », a-t-il ajouté.

Les personnes qui pourraient particulièrement bénéficier de ces services en ligne vont des jeunes aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale et de dépendances, en passant par celles qui sont marginalisées ou qui ont le sentiment d’être isolées.

La stratégie sera implantée à partir du printemps prochain. Sa définition va à la fois mobiliser des acteurs de la prévention du suicide et des experts des nouvelles technologies.

Lire aussi :

Une application pour lutter contre l’intimidation

Financement de projets de recherche en soins de santé numériques




Tags: , , , , , , , , , , , , , ,