Mila et Algolux s’associent pour faire progresser la vision par ordinateur

L’entreprise montréalaise Algolux et l’Institut québécois de l’intelligence artificielle (Mila) ont conclu une entente de partenariat en matière de recherche.

computer_vision
Image : Getty

Cette collaboration se concentrera sur l’apprentissage profond appliqué au traitement de l’image et à la vision par ordinateur.

L’objectif est de progresser en matière d’exactitude et de fiabilité de la vision par ordinateur, mais aussi de fusion des capteurs et d’imagerie informatique.

Ces recherches visent à améliorer la sécurité des véhicules autonomes, la précision de la surveillance vidéo et l’expérience utilisateur des applications de vision par ordinateur.

Fondée en 2013, Algolux se spécialise en apprentissage profond dans le domaine de la vision par ordinateur, un secteur notamment crucial pour le développement des voitures autonomes et des robots. L’entreprise fournit des logiciels permettant aux caméras de mieux capter les images. Elle possède aussi des bureaux à Munich, en Allemagne, et à Palo Alto, en Californie.

Quant à Mila, cet institut de recherche a été créé en 1993 par le professeur de l’Université de Montréal Yoshua Bengio, colauréat du prix Turing en mars dernier. Il se concentre sur l’étude de l’apprentissage profond lié au traitement de l’image et du langage.

Lire aussi :

Partenariat entre Mila et Nuance en intelligence artificielle

Le MILA inaugure ses locaux du Mile-Ex

IA : neuf entreprises en démarrage d’ici accompagnées par le Mila

Articles connexes

Google ouvre son nouveau bureau de Montréal et versera 2,75 M$ pour soutenir l’écosystème technologique et la formation aux compétences numériques du Québec

Une vingtaine d'années après son arrivée au Québec, Google Canada célèbre l'ouverture officielle de l'espace Google Viger, un bureau axé sur la durabilité au centre-ville de Montréal. Et dans le but de renforcer le soutien à l'écosystème technologique du Québec, la société s'engage à verser 2,75 M$, incluant le maintien du soutien à Mila, l'élargissement des cours des certificats de carrière Google, et l'octroi de subventions Google.org à Digital Moment, NPower Canada et à d'autres organismes sans but lucratif locaux.

Le fondateur de Mila nommé troisième scientifique le plus influent au monde

Le professeur Yoshua Bengio, directeur scientifique et fondateur de Mila, l’institut québecois d’intelligence artificielle (IA), figure au troisième rang de la liste des chercheurs les plus reconnus et influents, tous domaines confondus, publiée par l’université Stanford de Californie.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Projet de l’INRS en intelligence artificielle appliquée à l’exploration minière

Un projet d’adaptation d’architectures et de techniques d’intelligence artificielle et d’apprentissage des machines à l’exploration minière a obtenu un financement public de 379 000 dollars.

Partenariat entre Mila et Twitter en apprentissage automatique

Des étudiants et des professeurs de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) collaboreront avec des chercheurs du groupe d’apprentissage automatique Cortex de Twitter en matière d’apprentissage automatique.