Microsoft vise un bilan carbone négatif d’ici 2030

Dans un contexte d’inquiétude grandissante face aux changements climatiques, Microsoft a annoncé jeudi son intention d’atteindre un bilan carbone négatif d’ici dix ans.

Image : Getty

Lors d’une cérémonie diffusée en direct de Redmond, le géant de l’informatique a dit se ranger du côté du « consensus scientifique indéniable » selon lequel il devient « nécessaire d’agir urgemment pour réduire les émissions polluantes ».

En ciblant l’objectif ultime de zéro émission, l’entreprise estime être en mesure, d’ici 2050, d’annuler son bilan carbone entier depuis sa fondation en 1975.

Dans cette perspective, Microsoft prévoit utiliser uniquement des énergies renouvelables dans tous ses centres de données, ses bâtiments et ses campus d’ici 2025, de mettre en place une taxe carbone interne dès juillet prochain et de participer à des projets de reforestation.

L’entreprise a aussi annoncé qu’elle investira un milliard de dollars dans un nouveau fonds d’innovation pour le climat, créé pour améliorer les technologies de capture et d’élimination du gaz carbonique (CO2).

Microsoft ne compte pas seulement prendre ces engagements pour le CO2 qu’elle émet, mais aussi pour toutes les émissions qui lui sont indirectement liées, comme celles des fournisseurs.

L’entreprise intégrera ainsi, dès 2021, la réduction des émissions carbone comme exigence explicite des processus de sa chaîne d’approvisionnement. Un rapport annuel sur le développement durable présentera en détail l’empreinte carbone de Microsoft et les étapes à suivre pour la réduire.

Dans une série d’initiatives pour aider ses clients à réduire leur propre empreinte écologique, le géant de Redmond a lancé l’outil Microsoft Sustainability Calculator, qui analyse les émissions estimées du service infonuagique Azure et les présente sur un tableau de bord.

Microsoft a finalement annoncé son intention d’appuyer des politiques publiques favorisant la réduction rapide des émissions polluantes.

D’autres grands noms de la technologie se sont récemment engagés à diminuer leurs émissions de CO2. En septembre, Amazon a promis qu’elle atteindrait la neutralité carbone en 2040. L’entreprise britannique Drax a aussi annoncé en décembre vouloir afficher un bilan carbone négatif dès 2030.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Microsoft annonce de nouveaux outils de gestion de la chaîne d’approvisionnement

La pandémie a démontré à quel point les perturbations de la chaîne d'approvisionnement font du tort aux industries. Et même aujourd'hui, les efforts pour restaurer complètement la chaîne sont loin d'être terminés. D’ici-là, Microsoft annonce le Supply Chain Platform et le Supply Chain Center pour au moins en faciliter un peu la gestion.

Bell conclut un prêt lié au développement durable

Bell Canada annonçait hier avoir modifié ses facilités de crédit engagées existantes de 3,5 milliards de dollars pour les convertir en un prêt lié au développement durable.

Une gestion des commandes accélérée signée Tecsys

Tecsys Inc., une société montréalaise du domaine des logiciels de gestion de la chaîne d'approvisionnement, offre maintenant un chemin plus rapide vers le commerce unifié grâce à la méthodologie de mise en œuvre rapide d'Omni OMS, un système de gestion des commandes infonuagique.

Nomination à la direction de la montréalaise Novisto

Novisto, une entreprise spécialisée en solutions technologiques pour les...

CGI parmi les entreprises les plus performantes pour ses pratiques d’affaires durables 

CGI a reçu la notation platine d'EcoVadis pour sa...