Microsoft va licencier 10 000 employés, les autres sont invités à « élever la barre »

Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, vient de confirmer dans un document déposé à la SEC (la Securities and Exchange Commission américaine) que la société licenciera 10 000 employés d’ici septembre. Cette décision intervient après une série de coupes plus petites et plus discrètes en octobre de l’année dernière, impliquant 1000 employés.

On ne sait pas encore quelles divisions de la société seront touchées par l’annonce d’aujourd’hui.

Satya Nadella a ajouté que les coupes « représentent moins de 5 % de notre base totale d’employés, certaines notifications ayant lieu aujourd’hui. Il est important de noter que même si nous éliminons des rôles dans certains domaines, nous continuerons à embaucher dans des domaines stratégiques clés ».

Selon le document de Microsoft, les réductions sont principalement motivées par les conditions économiques, y compris les clients qui ralentissent et optimisent leurs dépenses numériques après la pandémie, et une récession imminente. « La prochaine grande vague informatique, avec les progrès de l’IA » a également provoqué ce bouleversement.

La société prévoit une perte de 1,2 milliard de dollars américains au deuxième trimestre liée aux indemnités de départ et à d’autres changements, y compris ceux du portefeuille de matériel de la société, et aux consolidations de baux.

« Nous traiterons nos gens avec dignité et respect, et agirons de manière transparente », a déclaré Nadella dans un article de blog . « Ces décisions sont difficiles, mais nécessaires. Elles sont particulièrement difficiles parce qu’elles ont un impact sur la vie des gens qui sont  nos collègues et amis. »

Les employés américains éligibles aux avantages sociaux, a-t-il dit, recevront « une indemnité de départ supérieure au marché, une couverture médicale continue pendant six mois, l’acquisition continue d’attributions d’actions pendant six mois, des services de transition de carrière et un préavis de 60 jours avant le licenciement ». L’indemnité de départ pour les employés en dehors des États-Unis dépendrait des lois sur l’emploi de leur pays.

Le document souligne que ces décisions sont le genre de choix difficiles que l’entreprise a dû faire au cours de ses 47 années d’existence pour rester compétitive, dans une industrie « impitoyable pour quiconque ne s’adapte pas aux changements de plate-forme ».

Satya Nadella a également cherché à encourager ceux qui restent. « C’est l’heure du spectacle, pour notre industrie et pour Microsoft. En tant qu’entreprise, notre succès doit être aligné sur le succès mondial. Cela signifie que chacun d’entre nous et chaque équipe de l’entreprise doivent relever la barre et être plus performants que la concurrence pour offrir une innovation significative dont les clients, les communautés et les pays peuvent réellement bénéficier. Si nous y parvenons, nous en sortirons plus forts et prospérerons longtemps dans le futur ; c’est aussi simple que ça. »

L’annonce d’aujourd’hui pourrait être une lueur d’espoir pour les investisseurs alors que Microsoft se prépare à publier ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice 2023 la semaine prochaine. La société avait énormément souffert, comme d’autres géants de la technologie, lors de sa dernière annonce de résultats.

L’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Ashee Pamma
Ashee Pamma
Ashee est rédactrice pour IT World Canada. Elle a obtenu son diplôme en communication et études médiatiques à l'Université Carleton à Ottawa. Elle espère devenir chroniqueuse après d'autres études en journalisme. Vous pouvez lui envoyer un courriel à [email protected]

Articles connexes

Microsoft frappée par une panne globale d’Azure

Tôt hier matin, les clients du monde entier, à l'exception de ceux de la Chine, ont perdu l'accès à Microsoft Azure, ainsi qu'à des services tels qu'Outlook, Exchange Online et Teams. La société a attribué les problèmes à une mise à jour de son réseau étendu mondial (WAN), qu'elle a annulée.

Balado Hashtag Tendances, 26 janvier 2023 — Poursuites contre Google et Twitter, des médicaments à 5 $ et Windows 10 plus disponible

Cette semaine : Les États-Unis poursuivent Google, Twitter poursuivie pour non-paiement du loyer, des médicaments illimités pour 5 dollars et la fin des ventes de Windows 10.

Microsoft renforce son partenariat avec OpenAI

Microsoft a annoncé hier qu'elle entamait la troisième phase de son partenariat avec la société d'intelligence artificielle OpenAI, après des investissements en 2019 et 2021.

Microsoft va cesser la vente de licences Windows 10

Microsoft poursuit ses efforts pour l'adoption de Windows 11 en annonçant discrètement qu'elle cessera de vendre des licences Windows 10 le 31 janvier, bien que le système d'exploitation continue d'être pris en charge avec des mises à jour de sécurité jusqu'au 14 octobre 2025.

Un « atlas du cybercrime » aidera la police et les entreprises technologiques à combattre les cybercriminels

Microsoft et Fortinet font partie des entreprises technologiques soutenant le lancement officiel d'un effort visant à cartographier les activités cybercriminelles et à identifier les réponses conjointes des secteurs public et privé aux cybermenaces.